Tombouctou : mouvement d’humeur au sein du MOC

Tombouctou, 10 septembre (AMAP) Des éléments du CMFPR 2, l’un des groupes armés composant le Mécanisme Opérationnel de Contrôle (MOC) ont, dans un mouvement d’humeur, tiré lundi des coups de feu en l’air et bloqué tous les accès à leur base, a constaté le correspondant de l’AMAP.

Les tireurs entendaient manifester leur mécontentement parce-que se sentant, selon leur propre expression, les « laissés pour compte » du MOC qui rassemble en un seul bataillon des soldats de l’armée et des combattants de groupes armés, y compris les ex-rebelles.

Officiellement installé le 24mai dernier à Tombouctou, le MOC vise à rassurer les populations en attendant le désarmement effectif des groupes armés et la constitution d’une armée unifiée.

Le mouvement d’humeur des éléments du CMFPR 2 intervient au lendemain de l’assassinat, dimanche, de Saloum Ould M’Begui, un commandant du MOC par des hommes armés non identifiés qui l’ont suivi dans la rue avant de le cribler de sept balles tirées à bout portant.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire