Seydou Badian Kouyaté est décédé vendredi à l’âge de 90 ans

Bamako, 30 décembre (AMAP) Le doyen Seydou Badian Kouyaté qui est l’auteur des paroles de l’hymne national du Mali et du célèbre roman « Sous l’orage », est décédé dans la nuit du vendredi au Samedi à Bamako à la suite d’une maladie, à l’âge de 90 ans, a appris l’AMAP de source concordante.

Ses obsèques auront lieu le 3 janvier prochain à Bamako, selon une source proche de sa famille.

Seydou Badian Kouyaté a effectué des études de médecine à l’Université de Montpellier en France ou il a obtenu une thèse sur les traitements africains de la fièvre jaune.

En 1956, il rentre au Mali et est nommé médecin de circonscription avant de devenir après l’accession du Mali à la Souveraineté nationale et internationale en 1960,  ministre de l’Économie rurale et du Plan et ministre du Développement.

Proche du président Modibo, et militant de l’US RDA,  Il est arrêté lors du coup d’Etat militaire de 1968 puis déporté au bagne de Kidal avant son exil à Dakar (Sénégal).

Il est l’auteur de plusieurs Œuvres littéraires parmi lesquelles « Sous l’orage » suivi de La Mort de chaka (1957), « Les Dirigeants africains face à leurs peuples », Grand prix littéraire d’Afrique noire (1965), « Le Sang des masques »  (1976), « Noces sacrées » (1977) et « La Saison des pièges » (2007).

Né le 10 avril 1928 à Bamako, Seydou Badian qui est médaillé d’Or de l’Indépendance, est lauréat  de nombreux prix dont le  Grand prix littéraire d’Afrique noire et le Grand Prix des Mécènes à l’édition 2017 des Grands prix des associations littéraires.

KM (AMAP)

Laisser un commentaire