Ségou : l’enfant africain célébré dans la ferveur populaire

Ségou, 21 juin (AMAP) La Cité des Balazans a commémoré mardi, avec forte mobilisation des populations dans la salle Mièru Ba, la journée de l’enfant africain célébrée le 16 juin de chaque année depuis 1990 en mémoire du massacre des enfants de Soweto en 1976 par le régime de l’apartheid, a constaté l’AMAP.

L’évènement est toujours une occasion pour différents acteurs en charge de la promotions des droits de l’enfant, d’examiner dans le continent et au-delà les progrès enregistrés dans le domaine de l’accès aux droits des enfants et, de susciter l’intérêt des décideurs en faveur de la mobilisation des ressources de qualité  destinées à créer les conditions d’un meilleur cadre de vie protecteur de l’enfant en général et particulièrement l’enfant africain.

Autorités politiques, administratives, organisations de la société civile intervenant dans le domaine de la protection des enfants, les enfants parlementaires et une masse de populations ont fait salle comble vibrant aux rythmes  des discours, sketches, animations musicales qui ont marqué cette journée de l’enfant célébrée sous le thème intitulé  « Un climat électoral apaisé pour la prise en compte de tous les enfants et pour le développement du Mali ».

Ce thème est révélateur des inquiétudes des enfants du pays, a souligné la présidente du parlement régional des enfants de Ségou, Aïchata Ibrahim Kontao, « le climat pré électoral dans notre pays est porteur de véritables inquiétudes pour la sauvegarde de nos droits face aux échéances électorales » a déploré la jeune parlementaire.

Aïchata Ibrahim Kontao a interpellé, au nom de tous les enfants de la région de Ségou, les autorités administratives, politiques, religieuses, coutumières pour leur engagement à la cause des enfants  par des actions concrètes en faveur de la sauvegarde et la préservation de leurs droits.

MAT/MS (AMAP)

Laisser un commentaire