San : plus de 3.000 personnes écrivent et lisent le N’Ko

San, 23 avril (AMAP) Le professeur Adama B. Coulibaly, qui animait une conférence de presse le 14 avril dernier, à l’occasion du 69ème anniversaire de l’écriture N’Ko, a déclaré que plus de 3.000 personnes écrivent et lisent l’alphabet N’Ko dans le cercle de San.

Le conférencier a rappellé que le N’Ko a été créé en 1949 par un Guinéen répondant au nom de Solomana Kanté, dans un but de décolonisation linguistique en Afrique.

Il a aussi affirmé qu’aucune nation ne peut s’affirmer et se développer culturellement, économiquement et socialement en apprenant dans la langue des autres avant d’expliquer que le N’Ko a été créé dans le but d’aider les pays  africains, notamment ceux parlant les langues mandingues à reconquérir leur identité culturelle de plus en plus menacée par l’imposition des langues étrangères.

Le Professeur Coulibaly a soutenu que le N’Ko a contribué à la formation d’une identité culturelle malinké en Guinée et au Mali, renforçant ainsi l’identité linguistique mandingue dans d’autres régions de l’Afrique de l’Ouest.

La conférence de presse s’est déroulée dans la salle de réunion du Centre pédagogique de San en présence des autorités administratives, politiques, des enseignants, des élèves et des représentants de la société civile.

NC/KM (AMAP)

Laisser un commentaire