Orpaillage : la CMM et la FENOM ensemble contre l’usage du mercure

Kayes, 25 juin (AMAP) Les présidents de la Chambre des Mines du Mali (CMM) et de la Fédération nationale des orpailleurs du Mali (FENOM), respectivement Abdoulaye Pona et Ousmane Sissoko (Moriké), ont rencontré le 21 juin dernier à Kayes les autorités régionales et l’ensemble des acteurs du secteur minier autour des méfaits de l’usage du mercure et du cyanure dans les zones d’orpaillage, a constaté l’AMAP.

Les patrons de la  CMM et de la FENOM s’adressant à leurs interlocuteurs regroupés dans la salle des conférences du gouvernorat sous la présidence du directeur de cabinet du gouverneur, Meïssa Fané, sont allés directement au but.

« Nous avons souhaité cette rencontre pour réaffirmer notre détermination à travailler à la réduction des risques et des impacts sanitaires et environnementaux liés à l’usage des produits nocifs par les orpailleurs», ont-il clairement  affirmé.

Les visiteurs ont attiré  l’attention  de leur auditoire sur les dangers de l’exposition au mercure qui peut affecter le système nerveux, le système cardiovasculaire, le système immunitaire et les reins et entraîner des fausses couches chez la femme et la naissance d’enfants prématurés.

Le mercure, considéré comme un produit toxique cumulatif dont les effets sont observables sur de longues périodes, a été qualifié par les visiteurs  de « tueur silencieux », afin de prévenir les orpailleurs contre ses méfaits et sur les humains et sur l’environnement, particulièrement les sols, la flore, la faune, l’écosystème et la chaîne alimentaire qui peuvent être contaminés.

BMS/MS (AMAP)

Laisser un commentaire