Niono : sensibilisation sur le cadre réglementaire de gestion pacifique des conflits entre acteurs ruraux

 Niono, 07 mai (AMAP) Le préfet adjoint  de Niono, Boureima Ongoiba a bouclé le 04 mai dernier une tournée de sensibilisation des populations du Cercle sur les conflits entre agriculteurs et éleveurs et sur la problématique de l’interférence des chasseurs dans les prérogatives des pouvoirs publics à travers 11 communes sur 12 de la circonscription, a constaté l’AMAP.

Cette tournée à laquelle ont participé, des représentants des services de l’agriculture et de l’élevage, de la chambre locale d’agriculture, de la coopérative des éleveurs, la confrérie des chasseurs, les forces armées de défense et de sécurité du 30 Avril au 04 Mai est consécutive au conflit survenu le 23 Avril 2018 à Kanto, (Commune rurale de Pogo), lorsqu’un troupeau de bovins a dévasté un champ d’oignon et que des chasseurs ont pris en otage et le berger et les animaux avant d’exiger le paiement de plus d’un million de francs cfa, pour les préjudices causés au propriétaire du champ.

Il s’agissait de sensibiliser les populations sur les conflits entre agriculteurs et éleveurs et d’inviter la confrérie des chasseurs à ne pas sortir du cadre de leurs activités traditionnelles pour se substituer aux autorités locales.

La mission de sensibilisation à a prôné dans les 11 communes sillonnées, la coexistence pacifique et la gestion pacifique des conflits éventuels à travers préalablement diverses structures traditionnelles, notamment, le conseil de village, la mairie ou le conseil foncier de la commune et au cas échéant faire recours à l’administration, seule habilitée à administrer la sanction, a confié le Préfet-adjoint.

Boureima Ongoïba a saisi cette opportunité pour apaiser et rassurer les populations par rapport aux actions en cours, relatives au Programme de Développement Intégré des Ressources Animales et Aquacoles du Mali(PDIAAM), ainsi qu’au Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) qui vont contribuer à réduire considérablement les motifs de conflits entre agriculteurs et éleveurs et autres composantes de la population.

SM/MS (AMAP)

Laisser un commentaire