Nation : Le Premier ministre s’explique devant les députés sur la situation au Centre du pays

Bamako, 08 janvier (AMAP) Le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga qui répondait lundi à l’hémicycle aux appréhensions des élus de la nation sur la situation au Centre du pays et les actes concrets posés par le gouvernement pour contenir la spirale des violences et assurer la sécurité des populations dans la zone a avancé plusieurs initiatives opérationnelles sur le terrain pour l’apaisement dans la zone.

Selon le chef du gouvernement le dispositif de sécurité et de sécurisation des populations a été revu au courant de l’année écoulée par l’élargissement de la toile du maillage de l’espace par les forces armées et de sécurité avec la création de plus d’une quinzaine de nouveaux postes de sécurité occupés par les éléments de la Garde nationale et de la Gendarmerie.

A cette initiative doit s’ajouter le redéploiement d’environ 7500 d’hommes en uniforme dans la région dont se réjouit Soumeylou Boubèye Maïga tout autant pour d’autres mesures prises comme l’interdiction de circulation des engins à deux roues et véhicules tout-terrain, toutes choses  qui ont contribué à « amener plus de sécurité » qu’auparavant a-t-il estimé .

Le chef du gouvernement a aussi parlé d’autres initiatives gouvernementales de sécurisation et d’apaisement au nombre desquelles, la création de cadres de dialogue à l’intention de tous ceux qui renoncent à la violence, particulièrement les jeunes au profit desquels un programme d’enrôlement est mis en œuvre qui compte déjà adhéré plus de 600 adhérents volontaires.

Le gouvernement a également en projet la mise en œuvre de plusieurs programmes de développement pour le Centre du pays  où des Préfets et Sous-préfets ont été affectés dans toutes les circonscriptions a affirmé par ailleurs, le Premier ministre pour rassurer les élus de la nation et leur confirmer que le processus  de retour de l’administration et de relance des activités au niveau des services sociaux de base est également enclenché par son gouvernement au profit des administrés.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire