Migration : vif intérêt du PM pour une gestion efficace des phénomènes migratoires

Bamako, 05 juin (AMAP) Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a manifesté un vif intérêt pour les conclusions de la 7è session de la 5è mandature du Conseil économique, social et culturel (CESC) dont les travaux se sont ouverts lundi sur le thème de la migration sous sa présidence, a constaté l’AMAP.

« Nous attendons avec intérêt les conclusions de cette session » qui pourraient « contribuer à enrichir notre propre démarche sur la thématique de la migration », a indiqué le chef du gouvernement avant de déplorer que la gestion des phénomènes migratoires soit devenue un sérieux défi à relever aujourd’hui.

« Nous sommes une vieille terre de migration qui est même culturelle dans certaines régions du pays », a-t-il rappelé, « sauf  qu’au fil du temps les flux migratoires ont été criminalisés » entraînant d’importants défis aux pays de départ des migrants comme aux pays de destination, a fait remarquer Soumeylou Boubèye Maïga.

Le chef du gouvernement d’espérer sur les assises du CESC qu’il qualifie de « creuset » de l’ensemble des couches sociales du pays pour  l’ébauche d’approches judicieuses  devant éclairer les prises de décisions de l’exécutif par rapport à la gestion des phénomènes de migration qui se trouvent emballés dans divers circuits de réseaux mafieux.

MS (AMAP)  

Laisser un commentaire