/, Actualité nationale, Actualité régionale, la-une/La Cour constitutionnelle malienne déclare le colonel Assimi Goïta, chef de l’État et président de la transition

La Cour constitutionnelle malienne déclare le colonel Assimi Goïta, chef de l’État et président de la transition

Bamako, 28 mai (AMAP) Un arrêt de la Cour constitutionnelle malienne a déclaré vendredi, le colonel Assimi Goïta, chef de l’État et président de la transition, après un deuxième coup de force militaire en neuf mois.

Le vice-président de la transition, le colonel Goïta, « exerce les fonctions, attributs et prérogatives de président de la transition pour conduire le processus de transition à son terme », proclame la Cour constitutionnelle ajoutant que celui était, jusqu’ici le vice-président de la transition, portera « le titre de président de la transition, chef de l’État ». La Cour constitutionnelle indique avoir constaté la « vacance de la présidence » consécutive à la démission du président de la transition, Bah N’Daw.

Assimi Goïta a rencontré, vendredi, après-midi, pour la première fois toute la classe politique malienne et a exprimé officiellement sa volonté de voir le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) proposer le nom du futur Premier ministre, issu de ses rangs.

Le colonel Goïta l’a déclaré, au cours de cette rencontre au palais de Koulouba, confirmant ainsi ce qui n’était qu’une rumeur, depuis l’arrestation, lundi, du président de la Transition Bah N’Daw et du Premier ministre, Moctar Ouane.

L’objectif de cette rencontre, selon les autorités, est d’expliquer aux acteurs politiques ce qui a conduit aux événements en cours dans le pays, notamment la démission de l’ex président Bah N’Daw et de son Premier ministre Moctar Ouane, qui ont été relaxés depuis mercredi nuit.

MD (AMAP)