Kita : au rythme des préparatifs du 47è pèlerinage national couplé avec la célébration des 130 ans de l’Eglise catholique

Kita, 29 octobre (AMAP) Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Omar Hass Diallo s’est rendu à Kita vendredi pour s’enquérir de l’état des préparatifs du 47è pèlerinage national   couplé à la commémoration des 130 ans de l’Eglise catholique au Mali, deux évènements que la communauté chrétienne catholique de cette localité s’apprête à accueillir du 14 au 18 novembre prochain avec l’ensemble de leurs coreligionnaires du pays et d’ailleurs a constaté l’AMAP.

Le ministre  Diallo a été accueilli à son arrivée,  par le Préfet du Cercle de Kita Mamadou Diakité et  le Président du Comité national d’organisation des pèlerinages et évènements catholiques au Mali, M. Christophe COULIBALY avant de se rendre sur la Colline sainte mariale, première étape de sa visite de supervision.

Sur place, le visiteur  du jour a trouvé les ouvriers à la tâche entrain de mettre la dernière touche du terrassement de l’esplanade devant accueillir r les fidèles  chrétiens pour la traditionnelle veillée du pelé avant de continuer  sur le cimetière où reposent les premiers  missionnaires.

Le ministre des Affaires religieuses et du  Culte avec ses proches collaborateurs ont été conduits ensuite dans les locaux des logements réservés aux évêques et autres hôtes de marque à l’occasion des deux évènements attendus auxquels « les plus hautes autorités du pays entendent donner un éclat tout particulier avec la présence annoncée d’éminentes personnalités dont le Secrétaire général du Vatican », a confié Thierno Amadou Omar Hass Diallo.

C’est par le Sanctuaire marial où se tient la traditionnelle messe solennelle et la cité des Pèlerins où le ministre Diallo a constaté partout les lampadaires installés, les latrines publiques achevées que la visite de terrain s’est achevée à la satisfaction des visiteurs.

« J’ai pu noter le dévouement et de l’enthousiasme des uns et des autres  pour la réussite de l’événement dans cette  cité marquée par une triple caractéristique à savoir ;  Kita tradition, Kita musulman et Kita chrétien, une  cohabitation dans la tolérance confirmant l’antériorité de la laïcité dans la culture malienne » a – t- il souligné avant d’exhorter les populations de Kita à s’approprier cette fête au service  d’« un Mali uni dans sa diversité ».

DMF/MS (AMAP)

Laisser un commentaire