Kéniéba : les enseignants à l’école du genre, des VBG et de la SR

Kéniéba, 6 juin (AMAP) Un atelier sur le renforcement des capacités des enseignants et des Conseillers pédagogiques du CAP de Kéniéba sur le Genre, les Violences basées sur le Genre (VBG) et la Santé de Reproduction (SR) a pris fin le 27 mai dernier à Kéniéba, sous la présidence du directeur adjoint du CAP, Bréhima Konaté, a constaté l’AMAP.

Organisé par le projet « Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel » (SWEDD) et l’ONG Fandeema, cet atelier  a pour objectif de contribuer à réduire les Violences Basées sur le Genre (VBG) et les grossesses précoces dans  les Communes de Guéné-Goré,  Kassama,  et Kénièba.

Il s’agissait de doter les participants de connaissances leur permettant d’informer et de sensibiliser les élèves, en particulier les filles sur les  VBG  et la SR  afin de réduire ou d’éviter les grossesses en milieu scolaire.

Le Projet Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au sahel (SWEDD) est une initiative conjointe du Groupe de la Banque Mondiale et des Nations Unies, à la demande de six pays du Sahel (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali,  Mauritanie,  Niger et Tchad) visant l’accélération de la transition démographique.

Il se propose de renforcer l’autonomisation des femmes et des adolescentes ainsi que leur accès à des services de qualité dans le domaine de la Santé maternelle et de la Reproduction, l’amélioration de la production et du partage des connaissances.

 MFS/KM (AMAP)

Laisser un commentaire