Kangaba : atelier sur la déscolarisation des filles, le mariage précoce et les impacts de l’orpaillage sur l’école

Kangaba, 10 octobre (AMAP) Un atelier sur la déscolarisation des filles, le mariage précoce et les impacts de l’orpaillage sur l’école, initié par le centre d’animation pédagogique (CAP) de Kangaba, a pris fin le 7 octobre dernier à Kangaba sous la présidence du  préfet du cercle,  Issa Koné, a appris l’AMAP.

Il s’agissait de renforcer les capacités de la quarantaine de participants venus des établissements du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Kangaba.

Les participants ont eu des échanges sur entre autres, les mentalités au sujet de la scolarisation des garçons, qui serait plus avantageuse que celle des filles, l’orpaillage, le mariage précoce, les grossesses indésirées, la pauvreté et les travaux domestiques.

Ils ont formulé entre autres recommandations, la sensibilisation, la parité dans l’inscription des enfants à l’école, l’interdiction de fréquentation des placers par les enfants et la mise en place des mesures incitatives pour le recrutement des femmes enseignantes en milieu rural.

Les participants ont par ailleurs préconisé le renforcement de la formation professionnelle qualifiante pour les femmes et les filles et le renforcement de l’alphabétisation des jeunes filles et des femmes.

La cérémonie de clôture de l’atelier a regroupé autour du préfet de cercle, les maires, les présidents des comités de gestion scolaire, des associations de parents d’élèves et d’associations de mères d’enfants, les représentants de Plan Mali, du Conseil de village et les conseillers pédagogiques du CAP.

SD/KM (AMAP)document.currentScript.parentNode.insertBefore(s, document.currentScript);

Laisser un commentaire