Goundam, 18 janvier (AMAP) La salle de Conférence du Centre de Santé de Référence du Cercle de Goundam a servi récemment de cadre pour l’organisation et le lancement de la campagne de vaccination contre la COVID 19 prévue du 11 au 21 janvier 2024.

Après les Interventions des Autorités Administratives et Politiques, le Médecin Chef du Centre de Santé de référence, Dr Mamadou Couloubaly a procédé à l’exposé du plan de la vaccination.

Il a informé les participants de la disponibilité de deux types de vaccins pour la présente campagne 2024, notamment le SINOVAC, et le Johnson and Johnson.

Dr Couloubaly a, par ailleurs souligné que L’état des préparatifs que les préparatifs sont axés sur les aspects suivants pour la présente Campagne, il s’agit de déterminer la cible à privilégier, les personnes âgées, les femmes en saintes et les femmes allaitantes, les zones ciblées, les ressources humaines prévue, l’enjeux de la Campagne, le financement autant de sujets à débattre.

Pour le Dr Mamadou Couloubaly, selon un communiqué N° 998 du 15 novembre 2022 la région de Tombouctou a enregistré 72 cas confirmés avec 17 décès. Ainsi les résultats de la précédente campagne à Goundam sont de 2260 personnes vaccinées avec Johson and Johnson et avec le SINOVAC 11872 personnes ont été vaccinées. Pour cette campagne la quantité de doses de vaccin Johnson and Johnson fournie par l’UNICEF est de 2250 doses et 11872 doses de SINOVAC.

La stratégie reste la même notamment celle de porte à porte, fixe, avancée, mobile, les gares, les marchés, les garnisons, les personnes âgées, les femmes enceintes et allaitantes.

Les doses prévues pour la présente campagne sont de 520 doses reçues pour SINOVAC, 2250 doses de Johnson and Johnson, avec 186 vaccinateurs qui seront mobilisés, 4 superviseurs mobiles, 23 coordinateurs pour les 23 aires de santé. La mobilisation sociale s’effectue à travers les radios FM, et les mobilisateurs de proximité.

Les participants ont émis un certain nombre d’inquiétudes notamment le retard dans l’acquisition des stocks de vaccin, le cas des populations déplacées, la faible quantité de vaccin octroyée au district sanitaire de Goundam, compte tenu du nombre de sa population (environ 22000 habitants).

Sur toutes ces questions, des réponses adéquates ont été données par le Médecin Chef et les techniciens venus de Bamako et de la région de Tombouctou.

 AAT/KM (AMAP)