Fana : des manifestants saccagent la gendarmerie

Fana, 14 mai (AMAP) La brigade territoriale de gendarmerie de Fana a été saccagée, des automobiles et des motos brûlés par des habitants en colère qui protestaient, dimanche, contre l’assassinat d’une albinos dont le corps a été retrouvé décapité sans tête ni organes génitaux, a constaté l’AMAP.

Les populations de Fana, localité située à 120 km de la capitale sur la route de Ségou, suite à l’assassinat d’une adolescente albinos samedi, ont organisé une marche de protestation occasionnant des dégâts matériels importants.

Les manifestants ont complètement saccagé la brigade territoriale de gendarmerie, incendié trois véhicules et une dizaine de motos, libéré des prévenus avant de s’attaquer aux hôtels et bars de la ville.

Ils ont également perturbé la circulation sur l’axe Bamako–Ségou au niveau de la ville de Fana en occupant complètement la voie tout en accusant l’administration et les forces de sécurité de ne rien faire pour leur protection.

Informé, le préfet du cercle de Dioila, Dedeou Bagna Maiga a mobilisé les forces de sécurité et les éléments de la protection civile pour sécuriser les édifices publics avant l’arrivée du gouverneur de la 2ème région qui a permis d’apaiser les esprits.

Il y a une quarantaine de jours qu’une déséquilibrée mentale et son enfant avaient été retrouvés décapités dans cette même localité.

 DF/KM (AMAP)

Laisser un commentaire