Ecole militaire d’administration : Sortie de la 23è promotion

Koulikoro, 16 mai (AMAP) Trente sous officiers stagiaires de la 23è promotion du certificat technique 1 (CT1) de l’Ecole militaire d’administration (EMA) de Kayo (Koulikoro), issus de dix nationalités, ont reçu, le week-end dernier, leur diplôme, a constaté l’AMAP.

Cette cérémonie militaire, présidée par le sous chef d’état major général de l’administration, le colonel El Hadj Moussa Diakité représentant le chef d’état major des Armées, consacre la fin du cursus de ces sous officiers stagiaires du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de Djibouti, de la Guinée, du Mali, du Niger et du Sénégal. « Durant seize semaines, ces sous officiers se sont investis avec détermination dans la formation rigoureuse et très prisée qui leur a été dispensée », selon le directeur des études de l’EMA, Doré Graslin Regis. 

En plus des techniques administratives, les stagiaires ont également appris les techniques comptables, financières et de la trésorerie. « Une formation de haute qualité qui les rend aptes à servir honorablement et dignement dans un environnement interarmes aussi complexes que varié, en temps de paix comme en temps de crise », a jugé le directeur de l’EMA de Koulikoro, le lieutenant colonel Hamalla Diarra. Quant au directeur des études de l’établissement, il s’est réjoui du succès des stagiaires à porter au crédit de l’ensemble des instructeurs de l’école qui ont fait preuve d’un grand dévouement pour toujours mieux les former. 

Onze sous officiers obtiennent la Mention très bien, dix sept la mention bien et deux la mention assez bien. Le premier de la promotion est le sergent Cheick Ahmada Khadim Guèye du Sénégal avec 17,29/20, le deuxième est le maréchal de logis Elio Edibhas Giraud Eloko du Congo avec une moyenne de 17,25/20 et le troisième, le sergent chef Ali Tangara du Mali avec une moyenne de 16,80/20. 

L’EMA est le fruit de la coopération franco-malienne. Depuis 20 ans, cette école forme aux métiers de l’administration et du soutien courant des officiers et des sous officiers issus de nombreux pays sur la base de l’enseignement dispensé en France, dans les écoles du même type.

MD/AM (AMAP)

Laisser un commentaire