Diéma : gestion de l’école en mode décentralisé

De notre correspondant Ouka Ba

Diéma, 31 décembre (AMAP) Les journées d’échanges sur les rôles et responsabilités des  acteurs dans la gestion de l’école en mode décentralisé, ont pris fin le 30 décembre dernier à Diéma, sous la présidence du préfet de Cercle, Abou Diarra, a constaté l’AMAP.

Il s’agissait pour les acteurs de s’approprier des orientations politiques et des compétences transférées aux collectivités territoriales en matière d’éducation, d’identifier leurs rôles et responsabilités dans la gestion de l’école en mode décentralisé, d’apprendre à développer et  conduire une initiative locale en matière de gestion de l’école en mode décentralisé.

Les participants ont échangé sur entre autres, la mise  à disposition des ressources humaines qualifiées et des ressources allouées aux collectivités territoriales, l’application des textes dans la gestion des fonds ADARS et des cantines scolaires et la multiplication des concertations entre les différents acteurs.

Le renforcement des capacités des acteurs, la multiplication de la visite de terrain des présidents de l’exécutif des collectivités territoriales dans les écoles et l’application rigoureuse des textes en vigueur, ont également été abordés.

Abou Diarra a saisi l’occasion pour réitérer l’engagement du gouvernement  à soutenir les actions initiées par le département de l’éducation nationale afin d’améliorer durablement la qualité de l’éducation dans notre pays.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’adjoint  du maire de la Commune de Diéma, Abdoulaye Touré, du directeur adjoint de l’Académie d’Enseignement de Nioro, Drissa Dembélé, des représentants des services financiers, des professeurs du lycée  de Diéma et  des représentants de la société civile.

OB/KM (AMAP)

Laisser un commentaire