Envoyés spéciaux

Ladji M. DIABY

Habib KOUYATE 

Korhogo, 17 janv (AMAP) Les Aigles ont dominé hier les Bafana Bafana d’Afrique du Sud (2-0) au stade Amadou Gon Coulibaly de Korhogo au compte de la première journée du groupe E.

Si les Aigles ont fait peur en première mi-temps, ils sont pu marquer deux buts dans la deuxième partie du jeu grâce au capitaine Hamari Traoré (60è min) et l’avant-centre Lassine Sinayoko (66è min). Les hommes du technicien Eric Sékou Chelle ne pouvaient espérer meilleure entame quand on sait que certains favoris, à l’image du Ghana, de l’Égypte et d’Algérie, ont été tenus en échec par les petits poucets de leurs poules. Les Ailes peuvent donc respirer. L’Afrique du Sud est un sérieux concurrent à la qualification pour les huitièmes de finale.

Grâce à ce succès, le capitaine Hamari Traoré et ses partenaires prennent la tête du groupe avec 3 points devant la Namibie qui s’est imposée devant la Tunisie (1-0) en première heure. Les Aigles effectuent un grand pas dans la course pour le deuxième tour. Ils peuvent valider leur ticket du huitième de finale lors de la prochaine journée avec une victoire contre la Tunisie (20 janvier) ou, avec un match nul, prétendre au moins à une place de meilleur troisième.

Le sélectionneur national Eric Sékou Chelle est resté fidèle à son système tactique 4-4-2 losange et les joueurs ont permuté plusieurs fois dans la partie. L’équipe sud-africaine évoluait en 4-4-2 classique. La rencontre fut tactique, technique et surtout équilibrée entre les deux formations au début de la partie.

Le premier tournant du match s’est déroulé à la 19è minute. Après un choc entre le défenseur Sikou Niakaté et l’attaquant sud-africain Evidence Makgopa, l’arbitre égyptien Mohamed Adel Elsaïd Hussien montre le point du corner. Au moment où les Sud-africains s’apprêtent à joueur le corner, les arbitres de la VAR appellent Mohamed Adel Elsaïd Hussien et les supporters sud-africains réclament le penalty qui sera finalement accordé à l’Afrique du Sud. L’ailier Percy Muzi Tau exécute la sentence et tire dans les nuages du stade Amadou Gon Coulibaly.

Les supporters maliens se lèvent comme un seul homme pour saluer cette ratée. La troupe tant attendue de l’Union nationale des associations des supporters du Mali (UNASAM) fait son entrée au stade à la 26è minute et fait le show dans l’enceinte de Korhogo, aidée par les Maliens de Korhogo qui sont massivement sortis pour soutenir les Aigles.

Si les Aigles ont essayé de créer la différence dès le début de la partie et la tentative du milieu de terrain Amadou Haïdara, captée par le gardien Ronwen Hayden Williams (9è min), c’est bien les Bafana Bafana qui se sont montrés plus dangereux avec les tentatives de Percy Muzi Tau aux 13è, 31è et 41è minutes et de Teboho Mokoena (39è min) qui sont toutes repoussées par le gardien Djigui Diarra, plusieurs fois décisif sur sa ligne.

La dernière alerte de la première période a été à l’actif des Aigles. Malgré deux défenseurs, Lassine Sinayoko passe et se présente dans la surface, avant de frapper du bout du pied droit, mais le gardien Ronwen Williams gagne son face à face (45è min +1).

A l’image de la première, la deuxième période commence bien pour le Mali. Les supporters font le show dans les gradins, les joueurs tentent de débloquer le tableau d’affichage. Bien servi par Sékou Koïta, Amadou Haïdara, libre de tout marquage, frappe complètement à côté sans contrôle du pied gauche (49è min). Ce ne sera que partie remise pour les Aigles.

Le Mali passe devant. Près de la surface, Sékou Koïta tire le coup franc avec son pied gauche, mais le gardien Ronwen Williams se détend et repousse sur sa ligne. Le capitaine Hamari Traoré qui a suivi l’action a poussé le ballon au fond des filets du pied gauche (60è min). C’est son troisième but avec les Aigles en 52 sélections.

Le Mali fait le plus difficile et parvient à réaliser le break grâce à Lassine Sinayoko qui a marqué d’un extérieur du pied droit, après une récupération de Hamari Traoré et une relance en profondeur Kamory Doumia (66è min). L’attaquant des Aigles compte désormais 4 buts en 12 sélections. Les Aigles dominent le reste de la partie et s’imposent 2-0. Le milieu de terrain des Aigles, Amadou Haïdara a été désigné Homme du match.

En première heure, la Tunisie, l’autre favori du groupe, a complément déjoué. Quart de finalistes de la dernière édition, les Aigles de Carthage se sont inclinés d’entrée face à une surprenante Namibie (0-1) qui signe la première victoire de son histoire lors d’une Coupe d’Afrique des nations. L’ailier Deon Hotto Kavendji a marqué l’unique but de la partie et permet à son pays de signer une victoire historique à la 4è participation à la CAN après 1998, 2008 et 2019.

Lors de la prochaine journée, les Aigles affronteront la Tunisie pour une qualification directe pour les huitièmes de finale, le samedi 20 janvier au stade Amadou Gon Coulibaly en deuxième heure alors que l’Afrique du Sud sera face à la Namibie à 17h.

LMD/MD (AMAP)

 

Mardi 16 janvier au stade Amadou Gon Coulibaly de Korhogo

 

Mali-Afrique du Sud : 2-0

Buts de Hamari Traoré (60è min), Lassine Sinayoko (66è min)

Arbitrage de l’Égyptien Mohamed Adel Elsaïd Hussien assisté de ses compatriotes Mahmoud Abouelregal et de Ahmed Taha Ibrahim.

 

Mali : Djigui Diarra, Hamari Traoré (cap), Boubacar Kiki Kouyaté, Sikou Niakaté, Falaye Sacko, Amadou Haïdara (Boubacar Traoré, 86è min), Aliou Dieng (Fousseni Diabaté, 78è min), Kamory Doumbia, Yves Bissouma (Lassana Coulibaly, 58è min) Sékou Koïta (Nene Dorgelès, 86è min), Lassine Sinayoko (Ibrahim Sissoko 86è min). Sélectionneur : Eric Sékou Chelle

Afrique du Sud : Ronwen Hayden Williams (cap), Khuliso Johnson Mudau, Siyanda Xulu, Mothobi Mvala, Aubrey Maphosa Modiba, Sphephelo Sithole, Teboho Mokoena, Percy Muzi Tau, Thapelo Maseko (Thapelo James Morena, 88è min), Themba Zwane (Mihlali Mayambela, 74è min), Evidence Makgopa (Lerato Zakhele Lepasa, 74è min). Sélectionneur : Hugo Henri Bross.