TIC : Le Mali verse une première contribution de 100 millions de FCFA au Programme Smart Africa

Image BasketBamako, shop 19 juillet (AMAP) Les équipes qualifiées pour la première division du championnat national sont désormais connus. Il s’agit, view    du Réal, du Stade malien, du Sigui de Kayes, de l’USFAS, du Centre Bintou Dembélé (CBD), de l’AS Police, de la Jeanne d’Arc et de l’Atar Club de Kidal chez les hommes.

Du côté des dames, on retient le Djoliba, le Tata, l’AS Police, le Centre de Référence du Basket- ball de Tombouctou (CRBT),  le Stade malien, l’Atar Club de Kidal, le Réal et l’USFAS.

Au total 16 équipes dont 8 formations masculines et 8 féminines participeront à cette 1ère édition de la nouvelle formule du Championnat national.

KM/ AMAP
Image BasketBamako, shop 19 juillet (AMAP) Les équipes qualifiées pour la première division du championnat national sont désormais connus. Il s’agit, view    du Réal, du Stade malien, du Sigui de Kayes, de l’USFAS, du Centre Bintou Dembélé (CBD), de l’AS Police, de la Jeanne d’Arc et de l’Atar Club de Kidal chez les hommes.

Du côté des dames, on retient le Djoliba, le Tata, l’AS Police, le Centre de Référence du Basket- ball de Tombouctou (CRBT),  le Stade malien, l’Atar Club de Kidal, le Réal et l’USFAS.

Au total 16 équipes dont 8 formations masculines et 8 féminines participeront à cette 1ère édition de la nouvelle formule du Championnat national.

KM/ AMAP
tall 1Bamako, abortion 19 juillet (AMAP) Le Mali a versé une première contribution de l’ordre de 100 millions de FCFA pour la mise en œuvre des programmes  TIC de Smart Africa  dont le financement nécessitera la levée d’un fonds global estimé à 300 milliards de dollars d’ici 2020.

Cette information a été donnée par le ministre Malien de l’économie numérique et de la communication, pilule Me Mountaga Tall qui s’expliquait sur les avantages de ce grand projet africain intégrateur dont le directeur exécutif est notre compatriote Hamadoun  I. Touré.

M. Touré, profitant des travaux du 27ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA qui vient de s’achever à Kigali, la capitale Rwandaise a présenté aux participants, la « Vision stratégique de  Smart Africa ».

Selon cette vision stratégique il s’agit de : « Transformer l’Afrique en un marché numérique unique à travers l’intégration des TIC, l’amélioration de l’accès aux TIC..en  y apportant l’efficacité et la transparence, donner la priorité au secteur privé et permettre aux TIC de promouvoir le développement durable du continent ».

L’initiative Smart Africa  a vu le jour en 2013 sous le parrainage du président Rwandais Paul Kagamé.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire