Ténenkou forme ses agents de santé à la gestion de la 3è période d’accouchement

Sikasso, viagra 60mg 28 février (AMAP) Un atelier sur la revue annuelle des activités du projet  SIRABO ou (tracer la route), ed de l’Association culturelle Acte Sept a ouvert ses travaux ce mardi à Sikasso sous la présidence du ministre de la culture N’Diaye Ramtoulaye Diallo, drugs en présence du gouverneur de la région de Sikasso, Bougouzana Coulibaly et du directeur de l’Association Acte Sept, Adama Traoré,  a appris l’AMAP.

Les participants venus des 7 Cercles de Sikasso et du District de Bamako vont définir  une stratégie de mobilisation des ressources pour le projet Sirabo et sensibiliser les nouveaux maires sur la dimension culturelle du Projet de développement des secteurs de l’éducation et de la culture (PDSEC) dans les localités de Yanfolila, Kolondiéba, Bougounie, Yorosso, Kadiolo, Koutiala et Sikasso.

Le projet SIRABO est un volet transversal-Intégration genre dans le cadre du festival des théâtres et réalités dont la mise en œuvre a débuté en 2008 et axé sur trois composantes majeures à savoir le renforcement du statut et les droits des artistes, la promotion de l’activité culturelle et la création d’un réseau de diffusion et de distribution.

Il  a permis  d’identifier les difficultés liées aux espaces de production dans les cercles de la 3ème région et de recenser 105 femmes instrumentalistes dont chacune bénéficiera   d’un livre sur son talent.

AS/AMAP
Sikasso, dosage 28 février (AMAP) Un atelier sur la revue annuelle des activités du projet  SIRABO ou (tracer la route), de l’Association culturelle Acte Sept a ouvert ses travaux ce mardi à Sikasso sous la présidence du ministre de la culture N’Diaye Ramtoulaye Diallo, en présence du gouverneur de la région de Sikasso, Bougouzana Coulibaly et du directeur de l’Association Acte Sept, Adama Traoré,  a appris l’AMAP.

Les participants venus des 7 Cercles de Sikasso et du District de Bamako vont définir  une stratégie de mobilisation des ressources pour le projet Sirabo et sensibiliser les nouveaux maires sur la dimension culturelle du Projet de développement des secteurs de l’éducation et de la culture (PDSEC) dans les localités de Yanfolila, Kolondiéba, Bougounie, Yorosso, Kadiolo, Koutiala et Sikasso.

Le projet SIRABO est un volet transversal-Intégration genre dans le cadre du festival des théâtres et réalités dont la mise en œuvre a débuté en 2008 et axé sur trois composantes majeures à savoir le renforcement du statut et les droits des artistes, la promotion de l’activité culturelle et la création d’un réseau de diffusion et de distribution.

Il  a permis  d’identifier les difficultés liées aux espaces de production dans les cercles de la 3ème région et de recenser 105 femmes instrumentalistes dont chacune bénéficiera   d’un livre sur son talent.

AS/AMAP
Sikasso, look 28 février (AMAP) Un atelier sur la revue annuelle des activités du projet  SIRABO ou (tracer la route), de l’Association culturelle Acte Sept a ouvert ses travaux ce mardi à Sikasso sous la présidence du ministre de la culture N’Diaye Ramtoulaye Diallo, en présence du gouverneur de la région de Sikasso, Bougouzana Coulibaly et du directeur de l’Association Acte Sept, Adama Traoré,  a appris l’AMAP.

Les participants venus des 7 Cercles de Sikasso et du District de Bamako vont définir  une stratégie de mobilisation des ressources pour le projet Sirabo et sensibiliser les nouveaux maires sur la dimension culturelle du Projet de développement des secteurs de l’éducation et de la culture (PDSEC) dans les localités de Yanfolila, Kolondiéba, Bougounie, Yorosso, Kadiolo, Koutiala et Sikasso.

Le projet SIRABO est un volet transversal-Intégration genre dans le cadre du festival des théâtres et réalités dont la mise en œuvre a débuté en 2008 et axé sur trois composantes majeures à savoir le renforcement du statut et les droits des artistes, la promotion de l’activité culturelle et la création d’un réseau de diffusion et de distribution.

Il  a permis  d’identifier les difficultés liées aux espaces de production dans les cercles de la 3ème région et de recenser 105 femmes instrumentalistes dont chacune bénéficiera d’un livre sur son talent.

AS/AMAP
Ténenkou, there 1er mars (AMAP) Un atelier destiné à former sages-femmes, infirmières obstétriciennes et matrones à la gestion active de la troisième période de l’accouchement (GATPA) a pris fin lundi à Ténenkou, après cinq jours de travaux, a constaté l’AMAP;

Initié par le district sanitaire de Ténenkou, l’atelier a concerné le personnel des Centres de santé communautaires (CSCOM)  et du Centre de santé de référence (Csréf).

Il s’agissait de faire en sorte que puisse être améliorée la qualité de la prise en charge des femmes dans la troisième période de l’accouchement afin de diminuer les décès maternels et néonatals dans la localité.

Les participants ont eu des échanges sur la prévention des infections, des hémorragies du « post-partum », la prise en charge des urgences obstétricales et  les soins immédiats du nouveau né etc.

La formation des  responsables des maternités à la méthode GATPA, permettra de  réduire l’incidence de l’hémorragie du post-partum chez les femmes  et de  sauver des vies humaines  par des gestes simples, efficaces et moins coûteux sans recours à la transfusion sanguine, a déclaré le médecin chef du Csréf, le docteur Abass Diaby.

  MD/KM (AMAP)

Laisser un commentaire