Idriss Déby exhorte à une « guerre sans merci » contre le terrorisme

Bamako, 6 février (AMAP) Le président tchadien Idriss Déby Itno a appelé à une « guerre sans merci » contre le terrorisme à la faveur d’un Sommet extraordinaire des chefs d’Etat des pays du G5 Sahel qui a débuté undi à Bamako.

« Devant l’ampleur de la menace terroriste…, notre rencontre doit sonner l’alerte et donner une impulsion nouvelle à la guerre asymétrique que nous menons contre le terrorisme, la barbarie en nous donnant les moyens et les ressources  nécessaires pour livrer une guerre sans merci contre ces obscurantistes » a déclaré le chef de l’Etat tchadien.

Idriss Déby Itno, président en exercice  du G5 Sahel a particulièrement invité ses pairs du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie et du Niger à  resserrer davantage les rangs pour mener une lutte efficace contre le terrorisme et l’extrémisme religieux dans « l’espace commun ».

Pour sa part, le président Ibrahim Boubacar Keïta a indiqué que sa rencontre avec ses pairs du Sahel visait noamment à analyser objectivement la situation sécuritaire au Mali et son impact sur la sous-région.

Il s’agit aussi, a précisé le président Keita, à faire l’état des lieux des promesses  de contribution faites par les partenaires pour la mise en œuvre des initiatives communes et de l’adéquation de la réponse onusienne  à la réalité du terrain.

Un autre objectif du Sommet extraordinaire est d’identifier des pistes concrètes d’actions en vue de promouvoir la sécurité, la paix et le développement durable dans l’espace sahélien, a précisé le président Keïta.

Selon des sources bien introduites, la rencontre de Bamako devrait déboucher sur la décision d’une force conjointe de lutte contre le terrorisme au Sahel. Une telle force pourrait bénéficier du soutien de la force française Barkhane et sur la Mission onusienne au Mali.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire