L’opposition ouverte au dialogue mais ne veut pas entrer dans le gouvernement

Bamako, search buy 9 avril (AMAP) La composition du nouveau gouvernement devrait être connue au plus tard mardi, information pills soit quelques heures seulement après la passation de service entre le nouveau Premier ministre, cheapest Abdoulaye Idrissa Maïga, et son prédécesseur Modibo Keïta.

Le passage de témoin entre les deux personnalités est prévue pour lundi à 11 heures à la Primature et elle doit être suivie, sans tarder, de la publication de la liste des membres du nouveau gouvernement, a-t-on assuré de source proche de la présidence.

Abdoulaye Idrissa Maïga, un ingénieur natif de Gao, principale ville du nord, a été nommé samedi soir Premier ministre avec pour missions principales d’apaiser le front social et de réconcilier les Maliens.

Il a, moins de 24 heures après sa nomination, rencontré dimanche les représentants de la Majorité présidentielle et ceux de l’Opposition.

AT (AMAP)

Bamako, information pills 10 avril (AMAP) Le chef de file de l’Opposition politique malienne, side effects M. Soumaïla Cissé, a indiqué dimanche avoir exprimé son entière disponibilité pour un « dialogue républicain » tout en précisant ne pas être intéressé par une participation au gouvernement.

« Nous sommes disponibles pour un dialogue républicain », a notamment déclaré le responsable politique après une « visite » que lui a rendue le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga dans le cadre de ses consultations en vue de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

Le chef de l’opposition a indiqué avoir exprimé, au cours des entretiens, sa disponibilité à discuter de tous les sujets et de « tout ce qui peut rassembler les Maliens, les réconcilier, les unir et faire en sorte que le Mali sorte définitivement de la crise ».

L’opposition n’est toutefois « pas concernée par ce gouvernement », a cependant tempéré M. Cissé en soulignant que pour une participation de l’Opposition, il aurait fallu des discussions préalables sur « certaines positions politiques » et sur des « accords politiques ».

Une nouvelle équipe gouvernementale est incessamment attendue à Bamako après la nomination, samedi soir, de Abdoulaye Idrissa Maïga, précédemment ministre de la Défense, au poste de Premier ministre.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire