Mali-Tunisie : coopération renforcée avec la visite de Youssef Chahed

Gao, order website 6 avril (AMAP) Une bataille rangée impliquant de jeunes sédentaires et des commerçants arabes a fait mercredi un mort et quatre blessés au marché « Ziguinchor » du quartier Aljanabandia de Gao, a constaté l’AMAP dans la Cité des Askia.

Tout est parti d’un coup de couteau porté à un jeune conducteur de tricycle qui avait accepté de transporter les marchandises d’un commerçant arabe du marché vers le bord du fleuve.

Ayant connu des bobos avec son Baribarita (appellation locale du tricycle), le jeune conducteur enregistra un gros retard qui déplut fortement au commerçant.

Il s’en est suivi des propos malsains et lorsque le jeune transporteur en vint à demander son paiement, le commerçant a refusé entraînant une altercation au cours de laquelle un coup de couteau a été porté au jeune conducteur, ont rapporté des témoins.

Malgré l’arrivée sur place des représentants de toutes les forces de défense et de sécurité (FAMa, BARKHANE, MINUSMA, MOC), l’atmosphère se dégrada donnant lieu à une bataille rangée entre jeunes sédentaires armés de machettes et commerçants arabes circulant à bord de véhicules.

Le bilan obtenu auprès de l’hôpital de Gao fait état d’un jeune sédentaire tué et de quatre autres blessés.

Sans attendre, les leaders communautaires et les autorités administratives sont montés au créneau utilisant notamment les radios FM pour sensibiliser et appeler les belligérants au calme et à la retenue.

Ces actions ont semblé avoir porté leurs fruits puisque le calme était perceptible ce jeudi matin au marché « Ziguinchor » ainsi qu’à l’intérieur des différents quartiers.

MC (AMAP)
Gao, treatment 6 avril (AMAP) Une bataille rangée impliquant de jeunes sédentaires et des commerçants arabes a fait mercredi un mort et quatre blessés au marché « Ziguinchor » du quartier Aljanabandia de Gao, adiposity a constaté l’AMAP dans la Cité des Askia.

Tout est parti d’une coup de couteau porté à un jeune conducteur de tricycle qui avait accepté de transporter les marchandises d’un commerçant arabe du marché vers le bord du fleuve.

Ayant connu des bobos avec son Baribarita (appellation locale du tricycle), le jeune conducteur enregistra un gros retard qui déplut fortement au commerçant.

Il s’en est suivi des propos malsains et lorsque le jeune transporteur en vint à demander son paiement, le commerçant a refusé entraînant une altercation au cours de laquelle un coup de couteau a été porté au jeune conducteur, ont rapporté des témoins.

Malgré l’arrivée sur place des représentants de de toutes les forces de défense et de sécurité (FAMa, BARKHANE, MINUSMA, MOC), l’atmosphère se dégrada donnant lieu à une bataille rangée entre jeunes sédentaires armés de machettes et commerçants arabes circulant à bord de véhicules.

Le bilan obtenu auprès de l’hôpital de Gao fait état d’un jeune sédentaire té et de quatre autres blessés.

Sans attendre, les leaders communautaires et les autorités administratives sont montés au créneau utilisant notamment les radios FM pour sensibiliser et appeler les belligérants au calme et à la retenue.

Ces actions ont semblé avoir porté leurs fruits puisque le calme était perceptible ce jeudi matin au marché « Ziguinchor » ainsi qu’à l’intérieur des différents quartiers.

MC (AMAP)

Gao, more about 6 avril (AMAP) Une bataille rangée impliquant de jeunes sédentaires et des commerçants arabes a fait mercredi un mort et quatre blessés au marché « Ziguinchor » du quartier Aljanabandia de Gao, a constaté l’AMAP dans la Cité des Askia.

Tout est parti d’un coup de couteau porté à un jeune conducteur de tricycle qui avait accepté de transporter les marchandises d’un commerçant arabe du marché vers le bord du fleuve.

Ayant connu des bobos avec son Baribarita (appellation locale du tricycle), le jeune conducteur enregistra un gros retard qui déplut fortement au commerçant.

Il s’en est suivi des propos malsains et lorsque le jeune transporteur en vint à demander son paiement, le commerçant a refusé entraînant une altercation au cours de laquelle un coup de couteau a été porté au jeune conducteur, ont rapporté des témoins.

Malgré l’arrivée sur place des représentants de toutes les forces de défense et de sécurité (FAMa, BARKHANE, MINUSMA, MOC), l’atmosphère se dégrada donnant lieu à une bataille rangée entre jeunes sédentaires armés de machettes et commerçants arabes circulant à bord de véhicules.

Le bilan obtenu auprès de l’hôpital de Gao fait état d’un jeune sédentaire tué et de quatre autres blessés.

Sans attendre, les leaders communautaires et les autorités administratives sont montés au créneau utilisant notamment les radios FM pour sensibiliser et appeler les belligérants au calme et à la retenue.

Ces actions ont semblé avoir porté leurs fruits puisque le calme était perceptible ce jeudi matin au marché « Ziguinchor » ainsi qu’à l’intérieur des différents quartiers.

MC (AMAP)

Gao, tadalafil 6 avril (AMAP) Une bataille rangée impliquant de jeunes sédentaires et des commerçants arabes a fait mercredi un mort et quatre blessés au marché « Ziguinchor » du quartier Aljanabandia de Gao, a constaté l’AMAP dans la Cité des Askia.

Tout est parti d’un coup de couteau porté à un jeune conducteur de tricycle qui avait accepté de transporter les marchandises d’un commerçant arabe du marché vers le bord du fleuve.

Ayant connu des bobos avec son Baribarita (appellation locale du tricycle), le jeune conducteur enregistra un gros retard qui déplut fortement au commerçant.

Il s’en est suivi des propos malsains et lorsque le jeune transporteur en vint à demander son paiement, le commerçant a refusé entraînant une altercation au cours de laquelle un coup de couteau a été porté au jeune conducteur, ont rapporté des témoins.

Malgré l’arrivée sur place des représentants de toutes les forces de défense et de sécurité (FAMa, BARKHANE, MINUSMA, MOC), l’atmosphère se dégrada donnant lieu à une bataille rangée entre jeunes sédentaires armés de machettes et commerçants arabes circulant à bord de véhicules.

Le bilan obtenu auprès de l’hôpital de Gao fait état d’un jeune sédentaire tué et de quatre autres blessés.

Sans attendre, les leaders communautaires et les autorités administratives sont montés au créneau utilisant notamment les radios FM pour sensibiliser et appeler les belligérants au calme et à la retenue.

Ces actions ont semblé avoir porté leurs fruits puisque le calme était perceptible ce jeudi matin au marché « Ziguinchor » ainsi qu’à l’intérieur des différents quartiers.

MC (AMAP)

Bamako, visit web 7 avril (AMAP) Le chef du gouvernement tunisien, help Youssef  Chahed, viagra order a regagné jeudi Tunis, après une visite de 24 heures effectuée à Bamako, à la tête d’une forte délégation d’une centaine d’hommes d’affaires tunisiens.

Signe d’une ferme volonté partagée de redynamiser la coopération entre les deux pays, les deux pays ont procédé à la signature de trois conventions.

Les conventions signées ont trait à trois domaines jugés stratégiques pour la partie malienne et dans lesquels la Tunisie a fort opportunément des expériences et compétences avérées, notamment la santé, la formation professionnelle et la lutte contre l’insécurité et le grand banditisme.

A l’issue de son séjour, Youssef Chahed  a laissé entendre que «le chemin est désormais balisé »pour le renforcement de l’axe Tunis-Bamako » et qu’il s’agit à présent de « définir des actions concrètes et les conditions  de leur mise en œuvre » pour aller dans le sens de ce renforcement.

Son homologue malien, Modibo Keïta, avait auparavant précisé que « les priorités » sont nombreuses » et que s’imposait, dans ces conditions, une hiérarchisation des domaines de coopération pour atteindre les meilleurs résultats » dans un esprit « gagnant-gagnant » au bénéfice des deux pays.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire