Mali : nouveaux villages agricoles, mode d’emploi

Bamako, 21 mars (AMAP) Vingt nouveaux villages agricoles (NVA) comprenant chacun des exploitations agricoles et des habitats décents avec des activités holistiques de développement économique, devraient bientôt voir le jour au Mali.

Ces nouveaux villages auront pour vocation d’améliorer la productivité par la modernisation des systèmes de production et de créer des emplois durables par le biais d’investissements massifs visant à réduire la précarité en milieu rural.

Trois mille jeunes seront déployés dans l’ensemble des 20 nouveaux villages agricoles qui totaliseront une superficie de 60.000 hectares de terres à fort potentiel aménageable.

Les zones identifiées pour accueillir ces nouvelles aires de développement se situent tant à l’ouest, au sud, au centre qu’au nord du pays. Il s’agit notamment des zones de l’office du Niger, du Moyen Bani, du Sankarani, du bassin du Sourou et du barrage de Taoussa.

Pour cette première expérience de NVA, le gouvernement envisage un investissement de 10 milliards de francs cfa qu’il espère mobiliser sous forme de crédits auprès d’institutions financières internationales.

Ce financement servira à l’aménagement des terres, l’installation des 3.000 jeunes, la construction de 3.000 logements, l’équipement de chaque village crée ainsi qu’à la réalisation d’infrastructures dans les proches villages d’accueil.

L’objectif consiste à doper la production agricole en la rendant attrayante pour les jeunes et à réduire l’exode vers les centres urbains afin de prévenir une possible baisse de production agricole.

Le gouvernement est très avancé dans le projet. Mais le concept est encore loin de faire l’unanimité. Il mérite d’être affiné plus avant, estime-t-on notamment dans certains milieux intellectuels du pays.

AT(AMAP)

Laisser un commentaire