L’Inde offre 250 millions pour la restauration des manuscrits de Tombouctou

Kangaba, cheap look 3 mars (AMAP) Une vingtaine de responsables des maternités des Centres de Santé Communautaire (CSCOM) et des maternités rurales ont pris part du 19 au 24 février 2017  à un atelier sur le paquet intégré dans la salle de formation du centre de santé de référence de Kangaba, a rapporté vendredi le correspondant de presse de l’AMAP.

Cet atelier organisé par le centre de santé de référence en collaboration avec le Service de Santé à Grand Impact de l’USAID/ (USAID/SSGI) avait pour but de renforcer les compétences des prestataires qualifiés sur la gestion active de la troisième période de l’accouchement (GATPA), la prévention de l’infection, l’offre des soins essentiels au nouveau-né (SENN) et dans la planification familiale (PF) du post partum (PFPP) dans le district sanitaire de Kangaba.

Les participants ont eu des échanges sur, entre autres la prévention de l’infection,  la prévention de l’hémorragie du post partum et la réanimation du nouveau-né,  la prise en charge des urgences obstétricales, les méthodes de la PF, l’allaitement maternel et la politique de l’USAID en matière de PF.

A l’issue des travaux, les participants ont formulé, entre autres recommandations, la réorganisation des services de santé du District de Kangaba pour une meilleure gestion des urgences obstétricales et la dotation des maternités en plateaux techniques conséquents.

SD/KM (AMAP)
Kangaba, sale 3 mars (AMAP) Une vingtaine de responsables des maternités des Centres de Santé Communautaire (CSCOM) et des maternités rurales ont pris part du 19 au 24 février 2017  à un atelier sur le paquet intégré dans la salle de formation du Centre de santé de référence de Kangaba, erectile a rapporté vendredi le correspondant de presse de l’AMAP.

Cet atelier organisé par le centre de santé de référence en collaboration avec le Service de Santé à Grand Impact de l’USAID/ (USAID/SSGI) avait pour but de renforcer les compétences des prestataires qualifiés sur la gestion active de la troisième période de l’accouchement (GATPA), try la prévention de l’infection, l’offre des soins essentiels au nouveau-né (SENN) et dans la planification familiale (PF) du post partum (PFPP) dans le district sanitaire de Kangaba.

Les participants ont eu des échanges sur, entre autres la prévention de l’infection,  la prévention de l’hémorragie du post partum et la réanimation du nouveau-né,  la prise en charge des urgences obstétricales, les méthodes de la PF, l’allaitement maternel et la politique de l’USAID en matière de PF.

A l’issue des travaux, les participants ont formulé, entre autres recommandations, la réorganisation des services de santé du District de Kangaba pour une meilleure gestion des urgences obstétricales et la dotation des maternités en plateaux techniques conséquents.

SD/KM (AMAP)
Kangaba, adiposity 3 mars (AMAP) Une vingtaine de responsables des maternités des Centres de Santé Communautaire (CSCOM) et des maternités rurales ont pris part du 19 au 24 février 2017  à un atelier sur le paquet intégré dans la salle de formation du Centre de santé de référence (Csréf) de Kangaba, search a rapporté vendredi le correspondant de presse de l’AMAP.

Cet atelier organisé par le Centre de santé de référence en collaboration avec le Service de Santé à Grand Impact de l’USAID/ (USAID/SSGI) avait pour but de renforcer les compétences des prestataires qualifiés sur la gestion active de la troisième période de l’accouchement (GATPA), la prévention de l’infection, l’offre des soins essentiels au nouveau-né (SENN) et dans la planification familiale (PF) du post partum (PFPP) dans le district sanitaire de Kangaba.

Les participants ont eu des échanges sur, entre autres la prévention de l’infection,  la prévention de l’hémorragie du post partum et la réanimation du nouveau-né,  la prise en charge des urgences obstétricales, les méthodes de la PF l’allaitement maternel et la politique de l’USAID en matière de PF.

A l’issue des travaux, les participants ont formulé, entre autres recommandations, la réorganisation des services de santé du District de Kangaba pour une meilleure gestion des urgences obstétricales et la dotation des maternités en plateaux techniques conséquents.

SD/KM (AMAP)
Bamako, page 3 mars (AMAP) L’Inde a remis jeudi au gouvernement du Mali un chèque de 500.000 dollars, soit environ 250 millions de francs cfa, pour la sauvegarde et la restauration des manuscrits anciens de Tombouctou.

« ..La préservation des manuscrits de Tombouctou est un devoir parce que Tombouctou n’appartient pas qu’au Mali mais à la planète entière », a expliqué Mobashar Jawed Akbar, ministre délégué indien aux Affaires étrangères en remettant le chèque à Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre malien de la culture.

M. Mobashar Jawed Akbar séjournait au Mali dans le cadre d’une visite technique.

AT (AMAP)

Laisser un commentaire