L’Ensemble Instrumental du Mali sort son nouvel album « La paix »

directrice-nationale-emploi-jeunesBamako, ed sales 27 décembre (AMAP) Une nouvelle structure, what is ed appelé, malady cellule d’appui à l’emploi et à la formation des diplômés et formés en langue arabe (CEFORMA) a été créée auprès de la direction nationale de l’emploi en vue d’aider à renforcer l’employabilité de plus de 60% des demandeurs d’emploi de cette catégorie de citoyens à travers le pays, a informé, la directrice nationale de l’emploi, Dicko Fatoumata  Abdourhamane, à la faveur d’une conférence de presse qu’elle a animée vendredi sur l’emploi des jeunes arabophones.

La CEFORMA, selon la conférencière « conduira des actions de plaidoyer visant à renforcer l’employabilité des arabophones auprès des partenaires techniques et financiers » à travers des recommandations qu’elle devra adresser au chef du département ministériel en charge de la question de l’emploi.

La nouvelle structure a pour mission également de « mettre en œuvre toute initiative concourant à l’amélioration de l’éducation, de la formation professionnelle  des diplômés et formés en arabe et aussi d’élaborer et de mettre en œuvre un programme d’activités dans le cadre de ses attributions.

Le pays compte environ 400 000 jeunes diplômés et formés  dans divers domaines en arabe qui sont souvent contraints d’embrasser  la carrière d’enseignant  a fait remarquer la conférencière.

MS (AMAP)
directrice-nationale-emploi-jeunesBamako, sildenafil 27 décembre (AMAP) Une nouvelle structure, doctor appelé, cure cellule d’appui à l’emploi et à la formation des diplômés et formés en langue arabe (CEFORMA) a été créée auprès de la direction nationale de l’emploi en vue d’aider à renforcer l’employabilité de plus de 60% des demandeurs d’emploi de cette catégorie de citoyens à travers le pays, a informé, la directrice nationale de l’emploi, Dicko Fatoumata  Abdourhamane, à la faveur d’une conférence de presse qu’elle a animée vendredi sur l’emploi des jeunes arabophones.

La CEFORMA, selon la conférencière « conduira des actions de plaidoyer visant à renforcer l’employabilité des arabophones auprès des partenaires techniques et financiers » à travers des recommandations qu’elle devra adresser au chef du département ministériel en charge de la question de l’emploi.

La nouvelle structure a pour mission également de « mettre en œuvre toute initiative concourant à l’amélioration de l’éducation, de la formation professionnelle  des diplômés et formés en arabe et aussi d’élaborer et de mettre en œuvre un programme d’activités dans le cadre de ses attributions.

Le pays compte environ 400 000 jeunes diplômés et formés  dans divers domaines en arabe qui sont souvent contraints d’embrasser  la carrière d’enseignant  a fait remarquer la conférencière.

MS (AMAP)
ensemble-instrumental-2Bamako, health 27 décembre (AMAP). L’Ensemble Instrumental du Mali a sorti un nouvel opus de 12 titres dont le lancement officiel est prévu ce mardi 27 décembre, au Palais de la Culture, sous la présidence de l’épouse du chef de l’Etat, Mme Keïta Aminata Maïga.

Depuis les douloureux événements de 2012 avec tout son lot d’instabilité, l’Ensemble instrumental, à l’instar d’autres formations, s’était lancé dans la recherche de voies devant permettre à notre pays de retrouver la paix et la cohésion sociale.

C’est ainsi que l’emblématique formation musicale a réalisé différentes créations qui magnifient la concorde sociale et qui prônent la lutte contre la stigmatisation, tout en appelant à l’acceptation de l’autre.

Toutes ces créations ont été compilées dans un album de 12 titres dont la réalisation procède de la concrétisation d’une orientation du ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, qui est revenue plusieurs fois sur la nécessité d’une renaissance de es formations musicales nationale.

Le nouvel album intitulé « La paix » est aussi la résultante d’un soutien déterminant de la Première Dame et du Ministre en charge de la Solidarité et de l’Action  humanitaire,

L’Ensemble Instrumental National du Mali est un groupe de musique traditionnelle et chorale créé en 1961, au lendemain de l’Indépendance du Mali, avec pour missions de prospecter, de répertorier et de mettre en valeur l’héritage des musiques et chants divers et pluriels d’un pays riche de ses traditions et de son patrimoine culturel.

L’Ensemble célèbre les grands faits et les grandes rencontres nationales et panafricaines à travers un répertoire riche et varié qui émerveille les mélomanes des cinq (5) continents.

La musique est l’une des marques les plus fortes de l’identité malienne et un facteur certain de cohésion sociale et du vivre-ensemble.

 AS /AT(AMAP)

 

Laisser un commentaire