Le président Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé à Doha

De nos envoyés spéciaux, Bréhima Doumbia et Bounama Magassa

Doha, 13 mai (AMAP) Le président Ibrahim Boubacar Keïta, accompagné de son épouse Mme Keita Aminata Maïga, est arrivé vendredi, en début de nuit, au Qatar où il prend part ce dimanche, à l’invitation de l’émir de cette presqu’île du Golfe persique, son altesse Sheihk Tamim Bin Hamad Al Thani, au 17è Forum de Doha (capitale du Qatar).

Ce rendez-vous politique discute généralement des préoccupations essentielles liées à la prospérité et à la stabilité du monde, en général, et des pays de la région du Moyen Orient en particulier.

Il représente donc une réelle opportunité d’échanges entre dirigeants des pays, notamment chefs d’Etat, ministres, entre autres, experts d’universités, hommes politiques et d’affaires et acteurs de la société civile.

Hôte de la rencontre, le Qatar, ce petit émirat aujourd’hui dirigé par l’émir Sheihk Tamim Bin Hamad Al Thani, s’impose par sa richesse (le pays serait parmi les premiers producteurs de gaz naturel et un important producteur pétrolier mais aurait aussi des ressources importantes de la pêche) et par le génie créateur de son peuple.

Il impressionne par sa riche tradition de terre d’islam et reste véritablement un pays d’hospitalité. Il ressort même de la littérature, que dans cet émirat de la péninsule arabique, un voyageur n’est jamais un étranger mais qu’il reste simplement un ami qui n’avait pas été rencontré préalablement.

Ce respect pour l’humain se traduit par la volonté de ce petit pays, immensément grand par sa puissance financière, à imposer la concertation sur les grandes questions démocratiques et de survie de l’humanité.

Le Qatar, qui mène une diplomatie bien appréciée, s’attache à jouer un rôle d’équilibre dans la stabilité du monde.

Au cours de son séjour à Doha, Ibrahim Boubacar Keita, aura un tête-à-tête avec l’émir du Qatar et accordera une série d’audiences à certaines personnalités, notamment l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour les affaires humanitaires, Ahmed Bin Mohamed Al Muriki.

Il recevra également le directeur du Fonds qatari de développement Khalifa Alkuwari, le directeur exécutif de Global Dryland Alliance et les membres de Board of trusts (éducation above All) ou Conseil des fiducies de l’éducation avant tout.

L’agenda officiel du président Keïta prévoit également une rencontre, lundi, avec les ressortissants maliens vivant au Qatar.

BD (AMAP)

Laisser un commentaire