Le président Keïta à la conférence extraordinaire de l’UEMOA à Abidjan

Bamako, abortion cialis 40mg 10 avril (AMAP) Le chef de file de l’Opposition politique malienne, case M. Soumaïla Cissé, a indiqué dimanche avoir exprimé son entière disponibilité pour un « dialogue républicain » tout en précisant ne pas être intéressé par une participation au gouvernement.

« Nous sommes disponibles pour un dialogue républicain », a notamment déclaré le responsable politique après une « visite de courtoisie » que lui a rendue le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga dans le cadre de ses consultations en vue de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

Le chef de l’opposition a indiqué avoir exprimé, au cours des entretiens, sa disponibilité à discuter de tous les sujets et de « tout ce qui peut rassembler les Maliens, les réconcilier, les unir et faire en sorte que le Mali sorte définitivement de la crise ».

« L’opposition n’est pas concernée par ce gouvernement », a toutefois tempéré M. Cissé en soulignant que pour une participation de l’Opposition, il aurait fallu des discussions préalables sur « certaines positions politiques » et sur des « accords politiques ».

Une nouvelle équipe gouvernementale est incessamment attendue à Bamako après la nomination, samedi soir, de Abdoulaye Idrissa Maïga, précédemment ministre de la Défense, au poste de Premier ministre.

MS (AMAP)
Bamako, advice 10 avril (AMAP) Le chef de file de l’Opposition politique malienne, buy more about M. Soumaïla Cissé, a indiqué dimanche avoir exprimé son entière disponibilité pour un « dialogue républicain » tout en précisant ne pas être intéressé par une participation au gouvernement.

« Nous sommes disponibles pour un dialogue républicain », a notamment déclaré le responsable politique après une « visite de courtoisie » que lui a rendue le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga dans le cadre de ses consultations en vue de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

Le chef de l’opposition a indiqué avoir exprimé, au cours des entretiens, sa disponibilité à discuter de tous les sujets et de « tout ce qui peut rassembler les Maliens, les réconcilier, les unir et faire en sorte que le Mali sorte définitivement de la crise ».

« L’opposition n’est pas concernée par ce gouvernement », a toutefois tempéré M. Cissé en soulignant que pour une participation de l’Opposition, il aurait fallu des discussions préalables sur « certaines positions politiques » et sur des « accords politiques ».

Une nouvelle équipe gouvernementale est incessamment attendue à Bamako après la nomination, samedi soir, de Abdoulaye Idrissa Maïga, précédemment ministre de la Défense, au poste de Premier ministre.

MS (AMAP)
Bamako, buy 10 avril (AMAP) Le chef de file de l’Opposition politique malienne, M. Soumaïla Cissé, a indiqué dimanche avoir exprimé son entière disponibilité pour un « dialogue républicain » tout en précisant ne pas être intéressé par une participation au gouvernement.

« Nous sommes disponibles pour un dialogue républicain », a notamment déclaré le responsable politique après une « visite » que lui a rendue le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga dans le cadre de ses consultations en vue de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

Le chef de l’opposition a indiqué avoir exprimé, au cours des entretiens, sa disponibilité à discuter de tous les sujets et de « tout ce qui peut rassembler les Maliens, les réconcilier, les unir et faire en sorte que le Mali sorte définitivement de la crise ».

« L’opposition n’est pas concernée par ce gouvernement », a toutefois tempéré M. Cissé en soulignant que pour une participation de l’Opposition, il aurait fallu des discussions préalables sur « certaines positions politiques » et sur des « accords politiques ».

Une nouvelle équipe gouvernementale est incessamment attendue à Bamako après la nomination, samedi soir, de Abdoulaye Idrissa Maïga, précédemment ministre de la Défense, au poste de Premier ministre.

MS (AMAP)
Bamako, drugs 10 avril (AMAP) Le chef de file de l’Opposition politique malienne, ed M. Soumaïla Cissé, ask a indiqué dimanche avoir exprimé son entière disponibilité pour un « dialogue républicain » tout en précisant ne pas être intéressé par une participation au gouvernement.

« Nous sommes disponibles pour un dialogue républicain », a notamment déclaré le responsable politique après une « visite » que lui a rendue le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga dans le cadre de ses consultations en vue de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

Le chef de l’opposition a indiqué avoir exprimé, au cours des entretiens, sa disponibilité à discuter de tous les sujets et de « tout ce qui peut rassembler les Maliens, les réconcilier, les unir et faire en sorte que le Mali sorte définitivement de la crise ».

« L’opposition n’est pas concernée par ce gouvernement », a toutefois tempéré M. Cissé en soulignant que pour une participation de l’Opposition, il aurait fallu des discussions préalables sur « certaines positions politiques » et sur des « accords politiques ».

Une nouvelle équipe gouvernementale est incessamment attendue à Bamako après la nomination, samedi soir, de Abdoulaye Idrissa Maïga, précédemment ministre de la Défense, au poste de Premier ministre.

MS (AMAP)
Bamako, stomach 10 avril (AMAP) Le chef de file de l’Opposition politique malienne, see M. Soumaïla Cissé, a indiqué dimanche avoir exprimé son entière disponibilité pour un « dialogue républicain » tout en précisant ne pas être intéressé par une participation au gouvernement.

« Nous sommes disponibles pour un dialogue républicain », a notamment déclaré le responsable politique après une « visite » que lui a rendue le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga dans le cadre de ses consultations en vue de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

Le chef de l’opposition a indiqué avoir exprimé, au cours des entretiens, sa disponibilité à discuter de tous les sujets et de « tout ce qui peut rassembler les Maliens, les réconcilier, les unir et faire en sorte que le Mali sorte définitivement de la crise ».

« L’opposition n’est pas concernée par ce gouvernement », a toutefois tempéré M. Cissé en soulignant que pour une participation de l’Opposition, il aurait fallu des discussions préalables sur « certaines positions politiques » et sur des « accords politiques ».

Une nouvelle équipe gouvernementale est incessamment attendue à Bamako après la nomination, samedi soir, de Abdoulaye Idrissa Maïga, précédemment ministre de la Défense, au poste de Premier ministre.

MS (AMAP)
Bamako, this web 10 avril (AMAP) Le président Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé à Abidjan, purchase la capitale économique de la Côte d’Ivoire, où se tient ce lundi une conférence extraordinaire des chefs d’Etat de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) consacrée à la rationalisation des organes de l’Union.

La session doit statuer sur la santé économique et financière de la zone monétaire, le processus d’intégration et son renforcement à travers le choix d’organes statutaires et une meilleure définition de leurs missions ainsi que sur les enjeux sécuritaires dans les Etats.

En marge des travaux, le président pourrait évoquer avec ses pairs les récentes évolutions survenues dans  la mise en œuvre  de l’Accord de paix issu du processus d’Alger avec la tenue de la Conférence d’entente nationale, la reprise de l’installation des autorités intérimaires dans les régions du nord et la saisine de l’Assemblée nationale du projet de révision constitutionnelle.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire