Le nouveau Premier ministre promet de réduire le train de vie de l’Etat

Bamako, what is ed 14 avril (AMAP) La Haute Autorité de la Communication (HAC ) dont la première session de l’année s’est déroulée jeudi a annoncé plusieurs mesures qui ont été prises ou qui sont en voie de l’être dans le cadre de l’exécution de ses missions, more about de veille et  de sanction et de régulation des médias  et de l’espace médiatique malien en pleine mutation.

Au nombre des mesures déjà prises, salve le président de l’institution, Fodié Touré a annoncé, à l’ouverture des travaux de la présente session ordinaire, la fermeture  prochaine  de près d’une cinquantaine de radio FM émettant dans l’illégalité dont la liste n’a pas été communiquée.

Toutefois un délai de circonstance avait été accordé depuis novembre dernier  aux promoteurs de ces stations FM afin qu’ils se mettent en règle, a indiqué le premier responsable de la HAC avant de signaler que  d’autres mesures sont entrain d’être prises par l’instance régulatrice à l’effet d’instaurer une gestion réglementaire du fonctionnement  des organes de presse.

Ces mesures sont relatives d’une part à l’élaboration d’une réglementation  pour  les nouveaux médiats dont les réseaux  sociaux, la presse en ligne, pour l’attribution des cartes de presse et de l’aide à la presse.

D’autre part le président de la HAC a également souligné la nécessité de l’élaboration d’un cadre légal de collaboration entre diverses structures fondamentales dans la sphère de la communication, notamment l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM), l’Autorité malienne de régulation des télécommunication et de la poste (AMRTP) et la Société malienne de Transmission et de Diffusion(SMTD),entre autres.

MS (AMAP)
Bamako, stuff 14 avril (AMAP) La Haute Autorité de la Communication (HAC ) dont la première session de l’année s’est déroulée jeudi a annoncé plusieurs mesures qui ont été prises ou qui sont en voie de l’être dans le cadre de l’exécution de ses missions, medical de veille et  de sanction et de régulation des médias  et de l’espace médiatique malien en pleine mutation.

Au nombre des mesures déjà prises, more about le président de l’institution, Fodié Touré a annoncé, à l’ouverture des travaux de la présente session ordinaire, la fermeture  prochaine  de près d’une cinquantaine de radio FM émettant dans l’illégalité dont la liste n’a pas été communiquée.

Toutefois un délai de circonstance avait été accordé depuis novembre dernier  aux promoteurs de ces stations FM afin qu’ils se mettent en règle, a indiqué le premier responsable de la HAC avant de signaler que  d’autres mesures sont entrain d’être prises par l’instance régulatrice à l’effet d’instaurer une gestion réglementaire du fonctionnement  des organes de presse.

Ces mesures sont relatives d’une part à l’élaboration d’une réglementation  pour  les nouveaux médiats dont les réseaux  sociaux, la presse en ligne, pour l’attribution des cartes de presse et de l’aide à la presse.

D’autre part le président de la HAC a également souligné la nécessité de l’élaboration d’un cadre légal de collaboration entre diverses structures fondamentales dans la sphère de la communication, notamment l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM), l’Autorité malienne de régulation des télécommunication et de la poste (AMRTP) et la Société malienne de Transmission et de Diffusion(SMTD), entre autres.

MS (AMAP)
Bamako, patient 14 avril (AMAP) Des responsables de l’Université des Lettres et des Sciences humaines de Bamako (ULSHB) et d’une Université du sud de la République populaire de Chine ont convenu, sale jeudi, more about de relancer le projet de construction d’un institut « Confucius » à Bamako.

Le projet répond au souci du Rectorat de l’ULSHB de répondre à la demande croissante des étudiants maliens d’apprendre le mandarin, la langue majoritairement parlée en Chine.

Selon le recteur Macki Samaké de l’ULSHB, le futur établissement va permettre « l’apprentissage sur place du chinois par un grand nombre de Maliens et l’acquisition de plusieurs autres compétences en langue chinoise » auprès des partenaires chinois.

Pour sa part, le chef de la délégation chinoise, le Pr Xu Hui, a rassuré la partie malienne de la disponibilité et de la volonté manifeste des autorités chinoises de tout mettre en œuvre pour que l’Institut « Confucius » ouvre ses portes à Bamako.

L’intérêt pour le projet est d’autant plus partagé par les deux parties qu’il va résoudre les soucis de communication pour les nombreuses entreprises chinoises installées au Mali et qui sont confrontées à des besoins réels de traducteurs, a expliqué le Pr Xu Hui.

L’idée de la construction d’un Institut Confucius à Bamako remonte au protocole de partenariat signé, en 2015, entre l’Université des Lettres et des Sciences humaines de Bamako et l’Université de foresterie de la partie australe de Chine.

MS (AMAP)
Bamako, treatment 14 avril (AMAP) La Haute Autorité de la Communication (HAC ) dont la première session de l’année s’est déroulée jeudi a annoncé plusieurs mesures qui ont été prises ou qui sont en voie de l’être dans le cadre de l’exécution de ses missions, adiposity de veille, viagra 100mg de sanction, de régulation des médias  et de l’espace médiatique malien en pleine mutation.

Au nombre des mesures déjà prises, le président de l’institution, Fodié Touré a annoncé, à l’ouverture des travaux de la présente session ordinaire, la fermeture  prochaine  de près d’une cinquantaine de radio FM émettant dans l’illégalité dont la liste n’a pas été communiquée.

Toutefois un délai de circonstance avait été accordé depuis novembre dernier  aux promoteurs de ces stations FM afin qu’ils se mettent en règle, a indiqué le premier responsable de la HAC avant de signaler que  d’autres mesures sont entrain d’être prises par l’instance régulatrice à l’effet d’instaurer une gestion réglementaire du fonctionnement  des organes de presse.

Ces mesures sont relatives d’une part à l’élaboration d’une réglementation  pour  les nouveaux médiats dont les réseaux  sociaux, la presse en ligne, pour l’attribution des cartes de presse et de l’aide à la presse.

D’autre part le président de la HAC a également souligné la nécessité de l’élaboration d’un cadre légal de collaboration entre diverses structures fondamentales dans la sphère de la communication, notamment l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM), l’Autorité malienne de régulation des télécommunication et de la poste (AMRTP) et la Société malienne de Transmission et de Diffusion(SMTD), entre autres.

MS (AMAP)
Bamako, pharmacy 14 avril (AMAP) La Haute Autorité de la Communication (HAC ) dont la première session de l’année s’est déroulée jeudi a annoncé plusieurs mesures qui ont été prises ou qui sont en voie de l’être dans le cadre de l’exécution de ses missions, view de veille, this web de sanction, de régulation des médias  et de l’espace médiatique malien en pleine mutation.

Au nombre des mesures déjà prises, le président de l’institution, Fodié Touré a annoncé, à l’ouverture des travaux de la présente session ordinaire, la fermeture  prochaine  de près d’une cinquantaine de radio FM émettant dans l’illégalité dont la liste n’a pas été communiquée.

Toutefois un délai de circonstance avait été accordé depuis novembre dernier  aux promoteurs de ces stations FM afin qu’ils se mettent en règle, a indiqué le premier responsable de la HAC avant de signaler que  d’autres mesures sont entrain d’être prises par l’instance régulatrice à l’effet d’instaurer une gestion réglementaire du fonctionnement  des organes de presse.

Ces mesures sont relatives d’une part à l’élaboration d’une réglementation  pour  les nouveaux médias dont les réseaux  sociaux, la presse en ligne, pour l’attribution des cartes de presse et de l’aide à la presse.

D’autre part le président de la HAC a également souligné la nécessité de l’élaboration d’un cadre légal de collaboration entre diverses structures fondamentales dans la sphère de la communication, notamment l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM), l’Autorité malienne de régulation des télécommunication et de la poste (AMRTP) et la Société malienne de Transmission et de Diffusion(SMTD), entre autres.

MS (AMAP)
Bamako, treatment 15 avril (AMAP) Le nouveau Premier ministre, Adoulaye Idrssa Maïga, a promis, vendredi, lors  de son premier Conseil de cabinet, de réduire le train de vie de l’Etat et a invité ses ministres à s’engager dans cette voie en vue d’une meilleure réponse aux attentes du peuple.

« Il urge de réduire le train de vie de l’Etat en commençant par la rationalisation des dépenses au sein des départements ministériels et des services publics de l’Etat. Je m’y engage et y invite également chacun des ministres », a déclaré M. Maïga.

Le chef du gouvernement a dit avoir conscience de la délicatesse de la mission qui lui a été confiée par le président Ibrahim Boubacar Keïta et mesurer l’immensité des défis du moment.

« Notre équipe gouvernementale doit relever d’immenses défis, parmi lesquels il urge l’apaisement du front social par l’obtention rapide d’une trêve pour garantir des négociations sereines, exigeantes courtoises avec les syndicats », a ajouté le nouveau Premier ministre.

Pour M. Maïga, les priorités du moment portent également, d’une part, sur le règlement de la question sécuritaire, particulièrement dans sa déclinaison terroriste, et d’autre part, sur les questions de gouvernance ».

MS (AMAP)

Laisser un commentaire