Le Mali a adhéré à l’Alliance mondiale pour la promotion de l’énergie solaire

expoBamako, ask 16 novembre (AMAP) Le Bureau de la coopération Suisse a inauguré jeudi dernier à son  siège sis à la cité du Niger, capsule une exposition intitulée « La relance en images » organisée en en collaboration avec la Maison africaine dont les photographies  traitent du quotidien et de l’environnement des communautés bénéficiaires du programme d’appui à la relance au Nord du Mali(ARSEN), cost a appris l’AMAP.

L’exposition « la relance en images » qui a reçu la visite de plusieurs personnalités dont la ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ratoumalaye Diallo, le président du conseil de cercle de Tombouctou, Mohamed Ibrahim, a été réalisée dans le cadre de la recherche des réponses aux besoins immédiats des populations durement affectées  par le conflit, ont expliqué les initiateurs.

Pour la ministre de la culture, le thème de cette exposition s’inscrit en droite ligne de la vision de son département  qui a choisi un thème plus générique pour cette année : « la renaissance culturelle ».

N’Diaye Ratoumalaye Diallo a effectué, sur place, un voyage virtuel à travers les images de Tombouctou, Youwarou, Niafunké et de toutes ces zones qui ont vécu les affres de la guerre en compagnie de la directrice du Bureau de la coopération Suisse, Béatrice Meyer.

L’exposition se poursuivra jusqu’au 19 novembre sur l’avenue de l’indépendance et du 22 novembre au 1er  décembre à l’espace culturel Fali Fatô de l’association Donko Séko.

AKC/MS (AMAP)

 

 
malick-alhousseniBamako, advice 16 novembre (AMAP) Le ministre de l’énergie et de l’eau, Malick  Alhousseiny, en compagnie de sa collègue de l’Environnement, de l ‘assainissement et du développement durable, Mme Keïta Aïda M’Bo, a signé, à l’occasion des assises de la COP22 à Marrakech, au nom du gouvernement du Mali, la Convention de l’Alliance mondiale pour la promotion de l’énergie solaire, a appris l’AMAP de source autorisée.

Ce geste du ministre Alhousseiny marque le premier  acte de concrétisation du gouvernement malien, après  la ratification par l’Assemblée  Nationale, pour l’application  de l’Accord de Paris sur les changements climatiques porté par la France  et la communauté internationale.

Commentant  cette adhésion  du Mali  à l’Alliance mondiale pour la promotion de l’énergie solaire, Malick Alhousseiny  a expliqué ,   compte tenu de ses potentialités très importantes  que  l’appartenance du pays a cette Alliance constitue une réelle opportunité pour réussir la «  transition énergétique  du Mali à travers le système d’hybridation permettant le mixage entre le solaire et le thermique, d’accélérer  la mise en œuvre de sa politique énergétique à travers la mobilisation des ressources dans ce nouveau cadre de mutualisation des efforts.

Pour  le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable l’entrée du Mali à cette Alliance est de bons augures : « Cela augure de nouvelles perspectives en matière de développement durable pour notre pays » a soutenu  Mme Keïta Aïda M’Bo

MS (AMAP)

Laisser un commentaire