Le gouvernement réfléchit sur la création d’une centrale d’achat pour les services publics

Bamako, for sale see 5 janvier (AMAP) Les résultats provisoires du 1er tour de l’élection législative partielle d’un député dans la circonscription électorale de Mopti qui s’est déroulé le 02 janvier dernier ont été proclamés ce jeudi, viagra par le ministre de l’Administration territoriale, illness de la Décentralisation et de la reforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf, et c’est l’Alliance pour la Démocratie au Mali ,Parti  africain pour la solidarité et la justice (ADEMA- PASJ) qui est arrivé en tête avec 15 301 voix, suivie de l’Alliance pour la Solidarité au Mali- Convergence des Forces patriotiques (ASMA- CFP) qui a obtenu  6 173 voix.

Un  second tour  devra opposer, après délibération de la Cour constitutionnelle,  les candidats de ces 2 formations politiques  arrivées  en tête sur  les 9 qui étaient en lice pour ce scrutin organisé pour pourvoir le siège vacant du  député Hamadoun dit Dioro Yaranangoré  décédé le 12 septembre 2016.

AC/MS
Bamako, viagra 60mg 6 janvier (AMAP) Le premier Conseil de cabinet qui s’est déroulé jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Modibo Keïta  a été essentiellement consacré  à la possibilité de création d’une centrale d’achat pour les services publics, a annoncé le Porte –parole  du gouvernement, Me Mountaga Tall à l’issue du Conseil.

Selon le ministre de l’Economie  numérique et de la Communication, le Premier ministre a instruit au cours de ce premier Conseil de cabinet  au chef du département  de l’Economie et des Finances de « mener une étude  sur la mise en place d’une centrale d’achat publique ».

Me Mountaga Tall a aussi indiqué que l’idée du chef du gouvernement participe de « la réponse à apporter à la demande de plus en forte de nos compatriotes pour une gestion efficace, efficiente et rationnelle des ressources publiques.

La concrétisation d’un tel projet  gouvernemental devrait permettre de « faire des économies d’échelle et de créer plus de transparence dans la passation des marchés publics » tout en rationalisant du coup les biens et produits de la commande publique, a expliqué le Porte-parole du gouvernement.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire