Les comptoirs d’achat d’or et leurs avantages au menu d’un atelier à Kangaba

Kangaba, 16 mars (AMAP) Un atelier sur le fonctionnement des comptoirs d’achat d’or et les avantages qui leur sont liés s’est déroulé du 06 au 08 mars derniers au centre de recherche et d’animation culturelle de l’Eglise Catholique de Kangaba, a rapporté ce jeudi le correspondant de l’AMAP.

La rencontre était organisée par l’ONG Fondation pour le développement au Sahel (FDS) dans le cadre de son programme sous régional de gestion non violente des conflits (GENOVICO.

Il s’agissait, à travers cet atelier, d’informer et de sensibiliser les autorités administratives, communales et coutumières ainsi que  les orpailleurs, sur le fonctionnement, les modalités de création et les avantages liés aux comptoirs d’achat d’or.

Un autre objectif de la rencontre était de partager les expériences entre acteurs autour de la gestion des comptoirs et de renforcer les capacités des acteurs miniers dans la gestion des ressources minières à travers les comptoirs d’achat.

Les participants ont eu des échanges sur les avantages liés à l’installation du comptoir d’achat, à savoir la maîtrise de la quantité d’or produite, la protection de l’environnement et la création d’emplois pour les jeunes.

Ils ont, à l’issue des travaux, recommandé la relecture des textes  dans le secteur minier afin que les retombées de l’orpaillage traditionnel n’échappent plus au contrôle des autorités concernées et que les communautés n’assistent plus à l’exportation de leurs ressources sans aucune mesure de restauration de leur environnement.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par le préfet du cercle de Kangaba, Issa Koné  en présence des responsables de l’ONG FDS et de plusieurs acteurs du secteur minier dont le président de la coopérative des orpailleurs de Tingrèla et membre de la Fédération nationale des artisans miniers de la Côte d’Ivoire (FENAMCI), Koné Zoumana.

SD/KM (AMAP)

Laisser un commentaire