Le chef de file de l’opposition appelle à l’apaisement sur le front social

Bamako, 3 avril (AMAP) Le chef de file de l’opposition politique, Soumaïla Cissé a souligné face à la monté inquiétante des mouvements de grève dans divers secteurs  de la vie nationale que le Gouvernement doit « trouver le plus tôt que possible les interlocuteurs idoines pour faire encore les concessions nécessaires, alléger les souffrances des populations  et tirer le pays de l’impasse ».

L’honorable député  dont une bonne partie de son regroupement a rejoint  le processus du dialogue national autour de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali a saisi l’opportunité de sa présence, samedi dans la salle Bazoumana Sissoko et celle d’autres leaders politiques du même bord pour attirer l’attention du Gouvernement  sur l’urgente nécessité de faire baisser le thermomètre sur le front social.

Soumaïla Cissé a aussi interpellé  les syndicats qui doivent contribuer également au rapprochement des positions avec le Gouvernement  afin de désamorcer les crises : « J’en appelle aux syndicats –particulièrement-  du secteur de la santé, des affaires sociales et de la promotion de la femme …de bien vouloir suspendre leur grève pour des raisons humanitaires, tenant compte des mois de grande chaleur, difficilement supportable pour les enfants et les personnes âgées ».

MS (AMAP)

Laisser un commentaire