Le 27ème sommet Afrique-France, une opportunité de création d’entreprises innovantes pour la jeunesse

 cercle-de-bafoulabe-2Bafoulabé, dosage 19 décembre (AMAP) Le Préfet du cercle de Bafoulabé, treatment Ousmane Sanogo a installé dimanche dans leur fonction, le nouveau maire, Sambou Mariko Sissoko et les conseillers municipaux de la Commune de Oualia, localité située à 65 km de Bafoulabé, en présence du Sous préfet Madame Fatou N’Diaye, a rapporté lundi le correspondant de presse de l’AMAP.

Le préfet a  saisi cette occasion pour rappeler l’instruction No 2016-  01370 MATDRE-SG du 8 décembre 2016 relative à l’installation des maires de la commune, à l’élection de leurs adjoints et à la passation de service entre autorités exécutives sortantes et rentrantes des communes, et l’arrêté N°  0269 MATD-SG DU 6 mars 2015 déterminant le nombre de conseillers à élire par commune.

La commune de Oualia dispose d’un maire, de 3 maires adjoints et 17 conseillers qui ont donné l’assurance de servir l’intérêt  général, d’être juste,  honnête et loyal et  de s’engager pour le développement de la commune.

MMG/KM (AMAP)

 

 

 

 
 cercle-de-bafoulabe-2Bafoulabé, advice 19 décembre (AMAP) Le Préfet du cercle de Bafoulabé, story Ousmane Sanogo a installé dimanche dans leur fonction, le nouveau maire, Sambou Mariko Sissoko et les conseillers municipaux de la Commune de Oualia, localité située à 65 km de Bafoulabé, en présence du Sous préfet Madame Fatou N’Diaye, a rapporté lundi le correspondant de presse de l’AMAP.

Le préfet a  saisi cette occasion pour rappeler l’instruction No 2016-  01370 MATDRE-SG du 8 décembre 2016 relative à l’installation des maires de la commune, à l’élection de leurs adjoints et à la passation de service entre autorités exécutives sortantes et rentrantes des communes, et l’arrêté N°  0269 MATD-SG DU 6 mars 2015 déterminant le nombre de conseillers à élire par commune.

La commune de Oualia dispose d’un maire, de 3 maires adjoints et 17 conseillers qui ont donné l’assurance de servir l’intérêt  général, d’être juste,  honnête et loyal et  de s’engager pour le développement de la commune.

MMG/KM (AMAP)

 

 

 

 
 cercle-de-bafoulabe-2Bafoulabé, buy information pills 19 décembre (AMAP) Le Préfet du cercle de Bafoulabé, order Ousmane Sanogo a installé dimanche dans leur fonction, unhealthy le nouveau maire, Sambou Mariko Sissoko et les conseillers municipaux de la Commune de Oualia, localité située à 65 km de Bafoulabé, en présence du Sous préfet Madame Fatou N’Diaye, a rapporté lundi le correspondant de presse de l’AMAP.

Le préfet a  saisi cette occasion pour rappeler l’instruction No 2016-  01370 MATDRE-SG du 8 décembre 2016 relative à l’installation des maires de la commune, à l’élection de leurs adjoints et à la passation de service entre autorités exécutives sortantes et rentrantes des communes, et l’arrêté N°  0269 MATD-SG du 6 mars 2015 déterminant le nombre de conseillers à élire par commune.

La commune de Oualia dispose d’un maire, de 3 maires adjoints et 17 conseillers qui ont donné l’assurance de servir l’intérêt  général, d’être juste,  honnête et loyal et  de s’engager pour le développement de la commune.

MMG/KM (AMAP)

 

 

 

 
abdoullah-coulibaly-2Bamako, cheapest 20 décembre (AMAP) Le 27ème sommet Afrique-France que le Mali  va  accueillir au mois de janvier 2017  offrira des opportunités de création d’entreprises innovantes pour la jeunesse africaine en générale et particulièrement celle du Mali, a laissé espérer samedi à Bamako, le président  du comité d’organisation  pour le Mali, Abdoulah Coulibaly à l’occasion d’un mini-forum des jeunes  réunis à la Maison de la Presse, a appris l’AMAP.

« Le sommet sera l’occasion de lancer les bases de création d’entreprises novatrices » a déclaré le président du Comité  national d’organisation du sommet Afrique-France(CNOSAF) en s’adressant aux jeunes avant d’annoncer que le meilleur projet d’innovation sera primé lors d’une plénière par les chefs d’Etat participant au sommet.

Pour la seconde fois que la capitale malienne accueille cet évènement, après 2005, environ une soixantaine de délégations étrangères et plus d’une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernent sont attendus à Bamako selon les responsables du CNOSAF.

Toutes ces arrivées annoncées dans la ville des « 3 caïmans » présagent des retombées économiques de nature à booster  plusieurs secteurs d’activités notamment  la restauration, l’hôtellerie, les transports entre autres,  auxquels est lancé le défi  pour la qualité de leurs différents prestations.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire