L’ancien président Amadou Toumani Touré (ATT) pourrait ne pas passer devant la Haute Cour de Justice

photo electionBamako, page 13 décembre (AMAP)  Sont habilités à prendre part au scrutin de l’élection législative partielle du 26 décembre 2016, case à Tominian les candidats de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et de l’Alliance pour la Démocratie au Mali – Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), selon le Président de la Cour  constitutionnelle, Manassa Danioko qui a proclamé ce mardi les résultats définitifs du scrutin du 4 décembre dernier ayant mis en compétition une dizaine de candidats.

Ange Marie Dacko de l’URD a obtenu 12694 voix  contre 6714 voix obtenues par  Nathaniel Dembélé de l’ADEMA –PASJ.

Le taux de participation a été de 40,99% pour 94398 suffrages exprimés.

MS  (AMAP)
Bamako, symptoms 13 décembre (AMAP)  Sont habilités à prendre part au scrutin de l’élection législative partielle du 26 décembre 2016, website like this à Tominian les candidats de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et de l’Alliance pour la Démocratie au Mali – Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), selon le Président de la Cour  constitutionnelle, Manassa Danioko qui a proclamé ce mardi les résultats définitifs du scrutin du 4 décembre dernier ayant mis en compétition une dizaine de candidats.

Ange Marie Dacko de l’URD a obtenu 12694 voix  contre 6714 voix obtenues par  Nathaniel Dembélé de l’ADEMA –PASJ.

Le taux de participation a été de 40,99% pour 94398 suffrages exprimés.

MS  (AMAP)
photo electionBamako, there 13 décembre (AMAP)  Sont habilités à prendre part au scrutin de l’élection législative partielle du 26 décembre 2016, à Tominian les candidats de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et de l’Alliance pour la Démocratie au Mali – Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), selon le Président de la Cour  constitutionnelle, Manassa Danioko qui a proclamé ce mardi les résultats définitifs du scrutin du 4 décembre dernier ayant mis en compétition une dizaine de candidats.

Ange Marie Dacko de l’URD a obtenu 12694 voix  contre 6714 voix obtenues par  Nathaniel Dembélé de l’ADEMA –PASJ.

Le taux de participation a été de 40,99% pour 94398 suffrages exprimés.

MS  (AMAP)
Bamako, more about 13 décembre (AMAP)  Sont habilités à prendre part au scrutin de l’élection législative partielle du 26 décembre 2016, order à Tominian les candidats de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et de l’Alliance pour la Démocratie au Mali – Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), selon le Président de la Cour  constitutionnelle, Manassa Danioko qui a proclamé ce mardi les résultats définitifs du scrutin du 4 décembre dernier ayant mis en compétition une dizaine de candidats.

Ange Marie Dacko de l’URD a obtenu 12694 voix  contre 6714 voix obtenues par  Nathaniel Dembélé de l’ADEMA –PASJ.

Le taux de participation a été de 40,99% pour 94398 suffrages exprimés.

MS  (AMAP)
photo electionBamako, viagra approved 13 décembre (AMAP)  Sont habilités à prendre part au scrutin de l’élection législative partielle du 26 décembre 2016, à Tominian les candidats de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et de l’Alliance pour la Démocratie au Mali – Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), selon le Président de la Cour  constitutionnelle, Manassa Danioko qui a proclamé ce mardi les résultats définitifs du scrutin du 4 décembre dernier ayant mis en compétition une dizaine de candidats.

Ange Marie Dacko de l’URD a obtenu 12694 voix  contre 6714 voix obtenues par  Nathaniel Dembélé de l’ADEMA –PASJ.

Le taux de participation a été de 40,99% pour 94398 suffrages exprimés.

MS  (AMAP)
ministre-konateSikasso, viagra 40mg 13 décembre (AMAP) Le ministre de la justice et des droits de l’homme, doctor garde des sceaux,  Me Mamadou Ismaël Konaté a déclaré vendredi, au cours de la cérémonie de lancement de la plateforme pour la libre circulation des personnes et des biens à Sikasso, que l’institution de la politique de déclaration des biens par les  responsables sera bientôt une réalité au Mali, a rapporté mardi le correspondant de presse de l’AMAP.

Le chef de file anti-corruption du projet,  Nicolas Kulibaba a fait remarquer pour sa part  que  la corruption est systémique sur toutes les routes et sur  les corridors commerciaux du Mali  et que le coût de la corruption peut atteindre souvent 20% du coût des affaires pour les convoyages de céréales et de bétails.

Pour le directeur de l’USAID, Daniel Moore, le soutien de son service à la plateforme de Sikasso qui vient d’être lancée, n’est qu’une partie de l’engagementdes Etats Unis en faveur de la paix, de la sécurité et du relèvement économique du Mali.

La plateforme pour la libre circulation des personnes et des biens, comme composante du projet Mali Justice est financée par l’USAID et exécutée par l’entreprise chinoise Checchi.
FD/KM (AMAP)
issiaka-sidibeBamako, buy more about 14 décembre (AMAP) L’ancien président Amadou Toumani  Touré (ATT) pourrait ne pas passer devant la Haute Cour de Justice car la commission ad hoc qui avait été chargée d’étudier sa mise en accusation pour haute trahison par le procureur général, a déposé ses conclusions qui ont été présentées  mercredi  aux députés en plénière, a appris l’AMAP de source autorisée à l’hémicycle.

Les conclusions  de la commission ad hoc militent en faveur du retrait d’ATT des liens des faits qui lui sont reprochés, à savoir d’avoir « facilité l’installation des forces étrangères, ébranlé le moral des troupes et détruit l’outil de défense nationale » selon la correspondance adressée par le procureur à la commission.

Au regard des investigations menées et en rapport avec les dispositions  du code pénal, la commission  a estimé que les preuves sont  insuffisantes pour inculper l’ancien président  pour les faits qui lui sont reprochés.  Les conclusions de la commission ad hoc disent qu’il sera difficile, voire « impossible d’engager la responsabilité pénale d’Amadou Toumani Touré pour les infractions de haute trahison qui lui sont reprochées ».

Le rapport de la commission  a été présenté à la plénière, mais son examen et le sort à réserver aux conclusions  ont été reportés à la prochaine plénière.

Le renoncement à la citation de l’ancien président  ATT devant la Haute Cour de Justice et son retour au pays ont été souhaités par plusieurs personnalités politiques dont le président du Mouvement patriotique pour le Renouveau (MPR), dernière en date, Choguel Kokalla  Maïga  lors des assises, le week-end dernier du 5ème congrès de son parti.

Le leader du parti du Tigre a souhaité « en rapport avec les autorités de la CEDEAO qui avaient supervisé son départ en exil, une organisation ordonnée du retour au pays natal »d’Amadou Toumani Touré.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire