La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation avance

Ahmed Boutache, président du Comité de suivi de l’accord (Csa)
Ahmed Boutache, président du Comité de suivi de l’accord (Csa)

Bamako, 22 septembre (AMAP) La situation à Kidal est préoccupante d’autant que des pertes en vies humaines sont enregistrées. Toutefois « ces  affrontements inter-communautaires qui ne sont pas nouveaux, ne constituent  pas un problème directement  liés à la mise en œuvre de l’Accord qui du reste avance » selon le président de son comité de suivi, Boutache Ahmed qui faisait le point, sur les antennes de la télévision nationale (ORTM) des résultats de la dernière session du comité dont les travaux se sont achevés mercredi à Bamako.

Le président du comité du suivi de la mise en œuvre de l’Accord issu du processus d’Alger a affirmé  que « le processus de mise en œuvre de l’Accord avance, et il n’est pas et  ne peut pas être l’otage des éléments quel qu’ils soient ».

Pour preuve, Boutache  Ahmed a confié à la presse, les avancées significatives  enregistrées au sortir  des travaux de la dernière session du comité. « D’une manière générale les objectifs fixés  à cette session ont été atteints, d’autant qu’aujourd’hui , nous avons reçu communication des listes des parties notamment de la Coordination des mouvements armés (CMA), aussi bien pour la Commission Démobilisation, Désarmement et Réinsertion (DDR)  que pour la commission nationale d’intégration et également la liste de 200 éléments de la CMA qui doivent faire partie des patouilles mixtes… »

Il s’agit là selon lui « Des nouvelles très positives, des avancées réelles qui viennent apporter la preuve que le processus de mise en œuvre de l’Accord avance ».

MS (AMAP)

Laisser un commentaire