Tombouctou: le 2è Concours inter-scolaire dédié à la paix

Gao, check 6 avril (AMAP) Une bataille rangée impliquant de jeunes sédentaires et des commerçants arabes a fait mercredi un mort et quatre blessés au marché « Ziguinchor » du quartier Aljanabandia de Gao, a constaté l’AMAP dans la Cité des Askia.

Tout est parti d’un coup de couteau porté à un jeune conducteur de tricycle qui avait accepté de transporter les marchandises d’un commerçant arabe du marché vers le bord du fleuve.

Ayant connu des bobos avec son Baribarita (appellation locale du tricycle), le jeune conducteur enregistra un gros retard qui déplut fortement au commerçant.

Il s’en est suivi des propos malsains et lorsque le jeune transporteur en vint à demander son paiement, le commerçant a refusé entraînant une altercation au cours de laquelle un coup de couteau a été porté au jeune conducteur, ont rapporté des témoins.

Malgré l’arrivée sur place des représentants de toutes les forces de défense et de sécurité (FAMa, BARKHANE, MINUSMA, MOC), l’atmosphère se dégrada donnant lieu à une bataille rangée entre jeunes sédentaires armés de machettes et commerçants arabes circulant à bord de véhicules.

Le bilan obtenu auprès de l’hôpital de Gao fait état d’un jeune sédentaire tué et de quatre autres blessés.

Sans attendre, les leaders communautaires et les autorités administratives sont montés au créneau utilisant notamment les radios FM pour sensibiliser et appeler les belligérants au calme et à la retenue.

Ces actions ont semblé avoir porté leurs fruits puisque le calme était perceptible ce jeudi matin au marché « Ziguinchor » ainsi qu’à l’intérieur des différents quartiers.

MC (AMAP)
Tombouctou, website 7 avril (AMAP) Le 2ème Concours inter-scolaire de Tombouctou a été l’occasion pour les troupes des Centres d’animation pédagogique (CAP) de la région de se mesurer, viagra approved le 27 mars dernier, sous le thème de la « Culture de la paix », a constaté l’AMAP.

L’évènement a regroupé, au lycée Mahamane Alassane Haïdara, les troupes scolaires des CAP de Diré, Niafunké, Gourma-Rharous, Goundam, Léré et de Tombouctou.

Il s’agissait, pour les élèves venus de ces différents CAP, de se mesurer tant en poésie, sketch, chanson, chorégraphie que dans des matières scolaires (dessin et rédaction) ainsi qu’en football.

L’objectif était de promouvoir la culture de la paix par le pardon, la tolérance, la justice sociale et le brassage ethnique, en cette période de post-crise, a expliqué le directeur de l’Académeie de Tombouctou, Younoussou Maïga.

Selon le responsable scolaire, le trophée de cette 2ème édition du tournoi inter-scolaire est celui de la paix et de la réconciliation dont les citoyens maliens ont tant besoin.

« Le fondement de la construction nationale demeure les enfants en tant que vecteurs de changement de comportement, et pour cela, l’école apparait comme le lieu idéal pour l’instauration de la paix, le vivre ensemble et la cohésion sociale », a notamment ajouté M. Maîga.

MSH/KM (AMAP)

Laisser un commentaire