IBK a accueilli la Chancelière en grande amie du Mali

zerbo_340759573Diéma, approved prescription help O8 octobre (AMAP) Les personnes les plus âgées de la ville de Diéma, ampoule N’Gnanguiry Konté, purchase 103 ans et  Aya Tounkara, 95 ans  ont reçu le lundi 3 octobre 2016, la visite du  Préfet de cercle, Baréma Diallo, dans le cadre des activités  de la 22ème édition du mois de la solidarité et la lutte contre l’exclusion, rapporte le correspondant local  de l’AMAP.

Elles ont  reçu, chacune  une moustiquaire imprégnée, un tapis de prière, des noix de cola, et une enveloppe symbolique et ont formulé des vœux pour une bonne fin de campagne agricole et pour le retour de la paix et de la quiétude au Mali.

Le préfet du cercle a saisi l’occasion de cette visite pour rappeler l’attention particulière que les plus hautes  autorités du pays accordent aux personnes âgées, pour leur rôle dans la société et  leur statut social.

OB/KM
zerbo_340759573Diéma, prescription help O8 octobre (AMAP) Les personnes les plus âgées de la ville de Diéma, N’Gnanguiry Konté, 103 ans et  Aya Tounkara, 95 ans  ont reçu le lundi 3 octobre 2016, la visite du  Préfet de cercle, Baréma Diallo, dans le cadre des activités  de la 22ème édition du mois de la solidarité et la lutte contre l’exclusion, rapporte le correspondant local  de l’AMAP.

Elles ont  reçu, chacune  une moustiquaire imprégnée, un tapis de prière, des noix de cola, et une enveloppe symbolique et ont formulé des vœux pour une bonne fin de campagne agricole et pour le retour de la paix et de la quiétude au Mali.

Le préfet du cercle a saisi l’occasion de cette visite pour rappeler l’attention particulière que les plus hautes  autorités du pays accordent aux personnes âgées, pour leur rôle dans la société et  leur statut social.

OB/KM
zerbo_340759573Diéma, story O8 octobre (AMAP) Les personnes les plus âgées de la ville de Diéma, N’Gnanguiry Konté, 103 ans et  Aya Tounkara, 95 ans  ont reçu le lundi 3 octobre 2016, la visite du  Préfet de cercle, Baréma Diallo, dans le cadre des activités  de la 22ème édition du mois de la solidarité et la lutte contre l’exclusion, rapporte le correspondant local  de l’AMAP.

Elles ont  reçu, chacune  une moustiquaire imprégnée, un tapis de prière, des noix de cola, et une enveloppe symbolique et ont formulé des vœux pour une bonne fin de campagne agricole et pour le retour de la paix et de la quiétude au Mali.

Le préfet du cercle a saisi l’occasion de cette visite pour rappeler l’attention particulière que les plus hautes  autorités du pays accordent aux personnes âgées, pour leur rôle dans la société et  leur statut social.

OB/KM
i, <a href=visit this site website age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=visit this site website age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
Ménaka, this 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, illness la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, sickness pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=visit this site website age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
Ménaka, this 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, illness la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, sickness pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=see age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, viagra 60mg 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, case la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=visit this site website age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
Ménaka, this 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, illness la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, sickness pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=see age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, viagra 60mg 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, case la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=health age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, diagnosis 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, store la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=visit this site website age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
Ménaka, this 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, illness la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, sickness pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=see age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, viagra 60mg 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, case la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=health age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, diagnosis 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, store la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=viagra dosage age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, click 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, ask la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=visit this site website age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
Ménaka, this 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, illness la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, sickness pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=see age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, viagra 60mg 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, case la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=health age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, diagnosis 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, store la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)
i, <a href=viagra dosage age d’archives » width= »282″ height= »179″ />

Ménaka, click 9 octobre (AMAP) Une patrouille mixte incluant les FAMAs, ask la force Barkhane et les éléments de la plate forme a été expérimentée la semaine dernière, pour la sécurisation de l’axe Ansongo- Ménaka, vital à l’économie des deux régions, sur une initiative des autorités régionales et du commandement militaire, a – t- on  appris de source régionale officielle.

Les transporteurs avaient tourné dos à cette route que plus personne ne risquait d’emprunter face à l’insécurité grandissante, précise la même source.

La nouvelle initiative qui tendait à ramener la sécurité et la quiétude sur ce tronçon, a suscité espoir et soulagement chez les uns et les autres.

« Une patrouille mixte dirigée par les FAMAs et conseillée par la force Barkhane avec l’appui des groupes armés est certainement le début d’une grande histoire sécuritaire pour le Mali » a commenté le Commandant Duval de Barkhane.

Pour le Commandant Mamadou Konaté des FAMAs « la collaboration entre les FAMAs, la force Barkhane et les groupes armés a été un succès »

Selon cet officier malien, l’entreprise a suscité un grand espoir chez les populations. « On lisait sur les visages des populations qu’on a rencontrées un grand espoir et soulagement »

Quant au Chef de l’Exécutif régional de Ménaka, Daouda Maïga « cette mission va contribuer au retour de la sécurité sur cet axe routier vital ».

MS/KM (AMAP)

cheikh-ag-aoussaBamako, abortion 09 octobre (AMAP)
Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), Cheik Ag Aoussa est mort samedi, des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)
Bamako, help symptoms 09 octobre (AMAP) Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), Cheik Ag Aoussa est mort samedi, des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)
Bamako, help symptoms 09 octobre (AMAP) Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), Cheik Ag Aoussa est mort samedi, des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)
banditsBamako, information pills 09 octobre (AMAP) Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), what is ed Cheik Ag Aoussa est mort samedi, health des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.bandits

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)
banditsBamako, ampoule ed 09 octobre (AMAP) Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), sale Cheik Ag Aoussa est mort samedi, des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)
banditsBamako, ampoule ed 09 octobre (AMAP) Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), sale Cheik Ag Aoussa est mort samedi, des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)
banditsBamako, sickness 09 octobre (AMAP) Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), viagra dosage Cheik Ag Aoussa est mort samedi, des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)
banditsBamako, ampoule ed 09 octobre (AMAP) Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), sale Cheik Ag Aoussa est mort samedi, des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)
banditsBamako, sickness 09 octobre (AMAP) Le chef militaire du Haut Conseil de l’unité pour l’Azawad (HCUA), viagra dosage Cheik Ag Aoussa est mort samedi, des suites de l’explosion de son véhicule qui a sauté sur une mine, apprend – on de sources concordantes.

Cheick Ag Aoussa, qui  sortait du camp de la MINUSMA à Kidal où il venait de participer à une réunion, aurait été  victime d’une mine vraisemblablement posée par des terroristes contre les casques bleus.

Pour rappel, le Chef militaire du Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA),  qui a été un bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghali avant de se convertir aux vertus de la paix,  avait  dirigé les combattants islamistes qui ont massacré des soldats maliens à Aguelhoc en 2012.

 KM (AMAP)

angela-merkel-chanceliere-allemande-ibrahim-boubacar-keita-president-ibk-malienBamako, hospital 09 octobre (AMAP)
Au Mali où elle est arrivée dimanche après- midi à Bamako, viagra Mme la chancelière de la République d’Allemagne, Amgela Merkel a été accueillie, à sa descente  de l’avion par le président malien Ibrahim Boubacar Keïta comme une grande amie du Mali mais aussi comme un  leader charismatique venant du premier pays qui a reconnu le pays indépendant, a constaté l’AMAP.

« Mme soyez la très bien venue au Mali qui vous considère comme une grande amie » a rassuré IBK en s’adressant à l’hôte de marque des maliens avant de rappeler que l’acte de reconnaissance de la jeune République  du Mali par les autorités allemandes, à l’accession à  la souveraineté internationale, reste encore vivace dans le cœur des maliens  à commencer par celui là même qui préside aujourd’hui aux destinées du pays.

« Ce geste de votre pays, Mme la Chancelière  est allé droit dans notre cœur »a réaffirmé le président malien.

Mme Merkel a rappelé pour sa part, la constance de la coopération de son pays avec le Mali, qui n’a d’autre objectif que de lui permettre d’avancer dans son développement et de se prendre effectivement en charge.

« Nous contribuons à ce que les maliens puissent se prendre  eux mêmes en charge de manière effective tout en souhaitant que la situation sécuritaire s’améliore » a laissé entendre l’hôte de marque qui a, par ailleurs exprimé sa volonté de discuter, au cours de sa visite de 24 heures au Mali, sur les voies et moyens et comment améliorer concrètement les domaines et la qualité de la coopération entre les deux pays, avec les autorités maliennes.

MS/KM (AMAP)

Laisser un commentaire