La Fédération malienne de sports pour handicapés a lancé sa nouvelle saison

Ténenkou, approved 1er mars (AMAP) Un atelier de formation sur la gestion active de la troisième période de l’accouchement (GATPA) initié par le district sanitaire de Ténenkou à l’intention des sages-femmes, des infirmières obstétriciennes et des matrones des Centres de santé communautaires (CSCOM)  et du Centre de santé de référence (Csréf), s’est déroulé du 23 au 27 février  dans les locaux du  Csréf  de Ténénkou, a rapporté mercredi le correspondant de presse de l’AMAP.

Il s’agissait d’améliorer la qualité de la prise en charge des femmes dans la troisième période de l’accouchement afin de diminuer les décès maternels et néonatals dans la localité.

Les participants ont eu des échanges sur, entre autres la prévention des infections, des hémorragies du post Partum, la prise en charge des urgences obstétricales et  les soins immédiats du nouveau né.

Le médecin Chef du Csréf, Docteur Abass Diaby a déclaré que la formation des  responsables des maternités à la méthode GATPA,  permettra de  réduire l’incidence de l’hémorragie du post-partum chez les femmes  et de  sauver des vies humaines  par des gestes simples, efficaces et moins coûteux sans recours à la transfusion sanguine.

  MD/KM (AMAP)
Ténenkou, nurse 1er mars (AMAP) Un atelier de formation sur la gestion active de la troisième période de l’accouchement (GATPA) initié par le district sanitaire de Ténenkou à l’intention des sages-femmes, des infirmières obstétriciennes et des matrones des Centres de santé communautaires (CSCOM)  et du Centre de santé de référence (Csréf), s’est déroulé du 23 au 27 février  dans les locaux du  Csréf  de Ténénkou, a rapporté mercredi le correspondant de presse de l’AMAP.

Il s’agissait d’améliorer la qualité de la prise en charge des femmes dans la troisième période de l’accouchement afin de diminuer les décès maternels et néonatals dans la localité.

Les participants ont eu des échanges sur, entre autres la prévention des infections, des hémorragies du post Partum, la prise en charge des urgences obstétricales et  les soins immédiats du nouveau né.

Le médecin Chef du Csréf, Docteur Abass Diaby a déclaré que la formation des  responsables des maternités à la méthode GATPA,  permettra de  réduire l’incidence de l’hémorragie du post-partum chez les femmes  et de  sauver des vies humaines  par des gestes simples, efficaces et moins coûteux sans recours à la transfusion sanguine.

  MD/KM (AMAP)
Bamako, information pills 1er mars (AMAP) La Fédération malienne de sports pour personnes handicapées (FEMASH) a marqué le lancement de sa saison 2016-17 par un meeting sportif qui s’est déroulé sous l’égide de son président Amadou Diarra, website like this samedi à l’Institut des jeunes aveugles (IJA) de Faladié.

Le vice-président de la Fédération guinéenne de sports pour personnes handicapées (FGSH), Justin Bedia Camara, ainsi que le 4ème adjoint au maire de la commune VI étaient également de la fête..

Un total de 150 élèves et étudiants malvoyants et non voyants ont pris part à la compétition dans différentes disciplines allant de la lutte traditionnelle au lancer de poids, en passant par les 100m hommes et femmes, le ceci-foot et le goal ball.

En lutte traditionnelle, le combat des tout petits a tourné à l’avantage d’Issa Doumbia  qui a battu Oumar Coulibaly alors que les combats des moyens et des lourds ont été remportés, respectivement par  Djibril Diallo et Ousmane Diabaté face à Sidi Lamine Doumbia et Moussa Mariko.

Au lancer de poids, Nouhoum Goura a réalisé le meilleur jet avec une performance de  11m75 devant Karamoko Siby et Alhamissa Cissé.

Dans l’épreuve des 100m malvoyants hommes, Youssouf Coulibaly  est arrivé premier devant Adama Coulibaly et Lassine Coulibaly tandis que chez les dames,  Awa Minta  a franchi la ligne d’arrivée, suivie de Fanta Traoré et de Awa Keïta.

En ceci foot, l’équipe de Lamine Keïta s’est imposée face à celle dirigée par Mohamed Sidibé (1-0) et en  match de goal ball, l’équipe de Banimonotié a dominé largement le Tata de Sikasso (30-16).

Le goal ball est pratiqué par des déficients visuels (malvoyants ou non-voyants) et fait partie des disciplines para olympiques. Il se joue avec un ballon de caoutchouc qui contient des clochettes permettant aux joueurs de le localiser. Il se déroule sur un terrain rectangulaire de 18 m sur 9.

DB/KM (AMAP

Laisser un commentaire