Election : L’affluence n’était pas au rendez-vous, la matinée au centre du « Sacré-cœur » en commune V

photo-1-new-yorkLe Secrétaire général prend note de la décision du Gouvernement malien d’organiser les élections locales le 20 novembre 2016. Il reconnaît que la Constitution malienne exclut un nouveau report du scrutin, treat case qui a déjà été différé à trois reprises.

Le Secrétaire général note que des retards importants dans la mise en œuvre de dispositions clés de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, relatives à la mise en place des administrations intérimaires, et la situation sécuritaire dans le nord et certaines parties du centre du pays, pourraient compromettre l’organisation du scrutin. Il relève également les réserves formulées par l’opposition démocratique et certains groupes armés signataires de l’Accord de paix quant à la tenue des élections locales à la date envisagée.

Le Secrétaire général en appelle au Gouvernement malien, à l’opposition démocratique et aux groupes signataires de l’Accord de paix à garantir la tenue, sans incidents, des élections dans les localités où les conditions politiques et sécuritaires permettent leur organisation le 20 novembre. Il encourage le Gouvernement malien à poursuivre un dialogue constructif avec toutes les parties prenantes pour apaiser les tensions qui pourraient survenir, avant et après le vote, et à faire en sorte que la tenue de ces élections ne compromette pas les avancées enregistrées dans la mise en œuvre des arrangements politiques et sécuritaires intérimaires prévus par l’Accord.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) soutiendra la tenue du scrutin, dans la limite des capacités de la Mission et dans les zones de son déploiement où les élections pourront se tenir, en apportant un soutien logistique et sécuritaire comme prévu par son mandat.

New York, le 19 novembre 2016

 
photo electionBougouni, salve 20 novembre(AMAP) Les élections communales se déroulent normalement, visit dans le calme et la sérénité, remedy à Bougouni, où les bureaux de  vote ont ouvert à 08heures, a constaté le correspondant de presse de l’AMAP.

Le préfet du cercle, Ousmane Christian Diarra et ses proches collaborateurs ont constaté l’effectivité, l’engouement et le calme qui caractérisent les opérations de vote au centre de du quartier Médine.

Tous les matériels et documents électoraux étaient en place, de même que les agents électoraux, les délégués de partis politiques, ainsi que les observateurs de la Délégation  générale aux élections et de la CENI.

Au total, 220 listes de candidatures ont été enregistrées dans le cercle de Bougouni.

MSM/MS (AMAP)

 
Bougouni, drug 20 novembre(AMAP) Les élections communales se déroulent normalement, website like this dans le calme et la sérénité, website à Bougouni, où les bureaux de  vote ont ouvert à 08heures, a constaté le correspondant de presse de l’AMAP.

Le préfet du cercle, Ousmane Christian Diarra et ses proches collaborateurs ont constaté l’effectivité, l’engouement et le calme qui caractérisent les opérations de vote au centre de du quartier Médine.

Tous les matériels et documents électoraux étaient en place, de même que les agents électoraux, les délégués de partis politiques, ainsi que les observateurs de la Délégation  générale aux élections et de la CENI.

Au total, 220 listes de candidatures ont été enregistrées dans le cercle de Bougouni.

MSM/MS (AMAP)

 
photo electionBougouni, approved 20 novembre(AMAP) Les élections communales se déroulent normalement, mind dans le calme et la sérénité, try à Bougouni, où les bureaux de  vote ont ouvert à 08heures, a constaté le correspondant de presse de l’AMAP.

Le préfet du cercle, Ousmane Christian Diarra et ses proches collaborateurs ont constaté l’effectivité, l’engouement et le calme qui caractérisent les opérations de vote au centre de du quartier Médine.

Tous les matériels et documents électoraux étaient en place, de même que les agents électoraux, les délégués de partis politiques, ainsi que les observateurs de la Délégation  générale aux élections et de la CENI.

Au total, 220 listes de candidatures ont été enregistrées dans le cercle de Bougouni.

MSM/MS (AMAP)

 
photo electionBougouni, page 20 novembre(AMAP) Les élections communales se déroulent normalement, treat dans le calme et la sérénité, capsule à Bougouni, où les bureaux de  vote ont ouvert à 08heures, a constaté le correspondant de presse de l’AMAP.

Le préfet du cercle, Ousmane Christian Diarra et ses proches collaborateurs ont constaté l’effectivité, l’engouement et le calme qui caractérisent les opérations de vote au centre de du quartier Médine.

Tous les matériels et documents électoraux étaient en place, de même que les agents électoraux, les délégués de partis politiques, ainsi que les observateurs de la Délégation  générale aux élections et de la CENI.

Au total, 220 listes de candidatures ont été enregistrées dans le cercle de Bougouni.

MSM/MS (AMAP)

 

vote-des-femmes-2Bamako, drug 20 novembre (AMAP) Plus de 7 millions de Maliens sont  attendus ce 20 novembre à travers  le pays, search dans les bureaux de vote, pour les élections de proximité  afin d’élire les conseillers communaux, et au centre de vote du Groupe scolaire « Sacré- Cœur », à Bacodjicoroni ACI, en Commune V du District de Bamako, les bureaux de vote ont été ouverts  à 8 heures, a constaté l’AMAP.
Le dispositif de sécurité était bien en place avec une quinzaine de policiers postés devant et à l’intérieur de ce  centre qui compte 23 bureaux dont chacun doit recevoir au moins 500 électeurs selon le coordinateur  général, Yacouba Danioko .
Cependant dans la mi-journée, les électeurs se faisaient encore désirer et l’atmosphère toute calme par manque d’affluence. « Tout les matériels électoraux sont  sur place, même si certains comme les isoloirs défectueux vers lesquels les électeurs ne se bousculent pas encore » a déclaré le chef du centre avant d’ajouter « Nous espérons que l’affluence connaîtra une amélioration au cours de l’après-midi ».
Salimatou Traoré, Aguibou  Diawara et Tidiane Traoré, respectivement président des bureaux de vote N°1 ,9 et  22 avouent avoir été confrontés, à l’ouverture, à au problème d’absence de certains assesseurs  qui ont été remplacés afin que les travaux puissent démarrer.
Le constat du manque d’affluence était lisible dans les trois bureaux sur  les listes d’enregistrement, vers 12 heures,  avec  seulement  10 votants pour  le premier, 18 pour le second et 15 pour le troisième.
MS (AMAP)

Laisser un commentaire