Coopération décentralisée : le réseau EDDN se dote d’une Charte d’actions

Bamako, 7 mars (AMAP) Le réseau EDDN, regroupement de la collectivité française de l’Essonne et de plusieurs collectivités maliennes, s’est doté, lundi à Bamako, d’une Charte destinée à mieux encadrer ses actions de renforcement des capacités locales de développement, a constaté l’AMAP.

La Charte est doublée d’un protocole de coopération visant à mieux cadrer les actions à entreprendre au profit des populations de la chaine de solidarité qui lie notamment Essonne, en France, aux collectivités maliennes de Douentza, Diéma et Nioro du Sahel.

La cérémonie de signature des deux instruments juridiques a regroupé, dans les locaux du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), les principaux acteurs de la chaîne de solidarité, en l’occurrence la vice- présidente du Conseil départemental de l’Essonne et membre du Conseil régional de l’Ile de France, Mme Aurélie Gros, et les présidents des Conseils de cercle de Douentza, Diéma et Nioro du Sahel.

Le chef de file du réseau, M. Tyoubado Dicko, a également pris part à la cérémonie placée sous la présidence de Mamadou Satigui  Diakité, président du Haut Conseil des Collectivités du Mali (HCCM).

Le Réseau EDDN  opère depuis 1996 sur le territoire national au profit du développement durable des collectivités, particulièrement dans les domaines du renforcement des capacités institutionnelles, de l’agriculture, l’environnement, la pêche, le tourisme et de la formation. Il compte 242 communes affiliées, dont 46 au Mali.

Pour le président du HCCT, le Réseau EDDN  constitue un exemple de cadre d’intégration et de coopération Nord- Sud et Sud-Sud forgé à travers une chaîne de solidarité pour le développement durable des collectivités membres.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire