Consolider la présence du Mali sur la scène africaine et internationale, une des priorités de l’action gouvernementale

Photo

Photo d’Archives

Bamako, and 16 avril (AMAP) Le président Ibrahim Boubacar Keita se rend, and lundi à Riyad, site pour une visite d’État au cours de laquelle il sera procédé à la signature de plusieurs conventions destinées à renforcer la coopération bilatérale entre le Mali et l’Arabie Saoudite, a appris l’AMAP de source officielle.

Déjà, la coopération entre les deux pays compte à son actif plusieurs acquis dont les plus significatifs sont les routes Sévaré-Gao et Kayes-Bafoulabé, les barrages de Sélingué et de Taoussa, le deuxième pont de Bamako et l’institut des langues arabes de Tombouctou.

Plus récemment, les autorités saoudiennes ont augmenté significativement le quota du nombre des pèlerins maliens le portant à plus de 13000 pour la campagne 2017. Ce qui a été interprété à Bamako comme un traitement de faveur.

MS (AMAP)

Photo d’Archives

Bamako, ambulance 16 avril (AMAP) Le président Ibrahim Boubacar Keita se rend, site lundi à Riyad, ambulance pour une visite d’État au cours de laquelle il sera procédé à la signature de plusieurs conventions destinées à renforcer la coopération bilatérale entre le Mali et l’Arabie Saoudite, a appris l’AMAP de source officielle.

Déjà, la coopération entre les deux pays compte à son actif plusieurs acquis dont les plus significatifs sont les routes Sévaré-Gao et Kayes-Bafoulabé, les barrages de Sélingué et de Taoussa, le deuxième pont de Bamako et l’institut des langues arabes de Tombouctou.

Plus récemment, les autorités saoudiennes ont augmenté significativement le quota du nombre des pèlerins maliens le portant à plus de 13000 pour la campagne 2017. Ce qui a été interprété à Bamako comme un traitement de faveur.

MS (AMAP)
Bamako, cialis 40mg 18 avril (AMAP) Le président  Ibrahim Boubacar Keïta  a inscrit au nombre des priorités et instruit, pharmacy au nouveau Gouvernement, viagra buy le week-end dernier, la nécessité de hisser  la diplomatie du pays  à la place qui doit être la sienne  par rapport  au rôle du Mali dans le règlement des questions de sécurité collective dans la sous-région  et  de donner  à l’international  plus d’assise juridique aux maliens de l’extérieur  afin de défendre au mieux leurs droits dans les pays d’accueil, et  encourager l’orientation de leurs investissements sur des secteurs porteurs au Mali, apprend-on de source autorisée.

Le chef de l’Etat qui rencontrait pour  la toute première fois la nouvelle équipe gouvernementale du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maîga  a clairement assigné au Gouvernement la mission de « consolider » la présence du pays sur la scène africaine et internationale,  en particulier dans le règlement des questions de « sécurité collective » et en matière  de « préservation  des droits  des Maliens de la diaspora » dans le respect des conventions internationales tout en veillant sur la nécessité « d’orienter leurs ressources vers des investissements productifs ».

D’autres axes prioritaires ont été définis par IBK, notamment le parachèvement de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, en vue de « préserver l’unité et la diversité de notre peuple dans une vision partagée de notre communauté de destin » a indiqué le président de la République qui s’est montré également soucieux de son « Programme d’urgences sociales » avec comme préalable « l’apaisement du climat sociale » en donnant instruction  aux membres du nouveau Gouvernement.

« Vous aurez à mettre en œuvre dans les meilleurs délais le Programme présidentiel d’urgences sociales » dont la finalité est « d’élargir l’accessibilité physique et financière des services sociaux de base et améliorer le quotidien des bénéficiaires » a souligné le chef de l’Etat.

MS (AMAP)

Laisser un commentaire