Conférence d’Entente nationale : L’opposition politique garde toujours le statu quo et la CMA rattrape le train en marche

A la suite de la Cérémonie d’ouverture de la Conférence d’Entente nationale ce jour lundi 27 mars 2017, pills pharm une séance de travail a eu lieu entre la Médiation internationale, les Mouvements signataires de l’Accord et le Haut Représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.
A l’issue des échanges, le Haut Représentant porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) s’engage à prendre part aux travaux de ladite Conférence dès le mardi 28 ef de l’Etat, dans lequel toutes les parties ont noté la prise en charge de leurs préoccupations.
Le Haut Représentant du président de la République saisit l’occasion pour remercier tous les acteurs qui se sont impliqués pour parvenir à ce résultat.
Bamako le 27 mars 2017
Le Haut Représentant
Mahamadou DIAGOURAGA
Officier de l’Ordre National

Bamako, view 28 mars (AMAP) Les participants aux travaux de la Conférence d’Entente nationale ont entamé  la seconde journée par l’audition et la discussion des différents rapports issus des concertations régionales sur les sujets de préoccupations des populations en vue du retour de la paix  au Mali, visit this a constaté l’AMAP.

Les représentants  de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) qui ont rejoint le train de la conférence d’Entente nationale après avoir joué 24 heures auparavant à la politique de la chaise vide, approved prennent part ce mardi aux côtés des délégués de la Plateforme, le second groupement de mouvements armés signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali  aux travaux dans la salle Bazoumana Sissoko du Palais de la culture.

Ils ont renoncé au boycott après avoir réussi à arracher des organisateurs et l’ensemble des parties prenantes au processus de paix, des garanties sur « la prise en charge effective de leurs préoccupations » au nombre desquelles le rallongement  sur la duré de la période des débats ,consultations et échanges dans le cadre de cette conférence qui  doit s’étendre désormais au-delà du 2 avril précédemment prévu pour sa clôture, a confié leur porte parole, Mohamed el-Maouloud Ramadane  à la presse. L’opposition politique garde toujours le statu quo sur sa position.

MS (AMAP)   

Laisser un commentaire