Communiqué de la participation de la CMA à la Conférence d’Entente nationale

Sikasso, viagra 100mg treat 28 mars (AMAP) Le Conseil régional de Sikasso a été interpellé jeudi par le comité régional de contrôle citoyen de l’action publique  dans le cadre du programme « Partenariat pour l’Exercice d’une Gouvernance Appropriée » (PEGA 2015 – 2018) dans trois régions du Mali dont Sikasso, a rapporté mardi le correspondant de l’AMAP.

Cet espace d’interpellation présidé par le gouverneur de la région de Sikasso, Bougouzanga Coulibaly, en présence des responsables du  PEGA, du Conseil régional, des services techniques régionaux et des  partenaires avait pour but d’impulser une amélioration de la gouvernance à travers le renforcement des capacités de la société civile.

Les interpellations ont porté entre autres, sur la faible mobilisation des ressources propres au conseil régional, le suivi des travaux de réhabilitation et d’aménagement de certaines pistes et plaines, la politique régionale d’adaptation aux changements climatiques, les stratégies d’insertion socio-professionnelle des jeunes et l’accès des femmes aux terres agricoles.

La présidente du Comité  de Contrôle citoyen de l’Action Publique (CCAP), Mme Sanogo Namaro Coulibaly, a rappelé que cette rencontre, gage de la bonne gouvernance, est loin d’être un espace de procès, ni un règlement de compte, mais plutôt un cadre d’échanges entre élus et citoyens sur les insuffisances constatées dans la mise en  œuvre du budget programme du Conseil régional et la réalisation de certains investissements.

Financé par la Coopération Suisse, le programme PEGA est exécuté dans son volet contribution de la société civile par OXFAM et ses partenaires dont  CRI 2002, ORFED, AFAD-RLD, CAD/GSB.

 FD/KM(AMAP)
Bamako, discount 28 mars (AMAP) La Coordination des Mouvements de l’Azawad a participé ce mardi aux travaux de restitution de la Conférence d’entente nationale, cialis 40mg ouverts lundi sous la présidence du président de la République, pill Ibrahim Boubacar Kéïta, au Palais de la Culture Amadou Ba, a constaté l’AMAP.

Le représentant de la CMA, Mohamed Mahamoud a déclaré que son organisation n’est pas une structure fantôme avant d’ajouter que les uns et les autres ne doivent pas avoir peur d’elle, car « nous ne sommes pas venus pour faire de la lamentation » a t-il dit.

Le président de la République avait pour sa part, exprimé son souhait,  à l’ouverture officielle des assises de la Conférence d’Entente, de voir les absents rejoindre le processus qui est censé aboutir à des recommandations en vue d’une Charte entre Maliens.

« La Conférence d’Entente nationale est un train » qui ne fait que démarrer, a notamment déclaré le président Keïta en précisant qu’il serait loisible à tous les acteurs de le prendre en marche.

Selon le président Keïta, le plus important est que l’on puisse aboutir au terme des assises à une paix durable et à une véritable réconciliation entre tous les fils du pays.

AKC/KM (AMAP)
Bamako, view 28 mars (AMAP) La Coordination des Mouvements de l’Azawad a participé ce mardi aux travaux de restitution de la Conférence d’entente nationale, decease ouverts lundi sous la présidence du président de la République, for sale Ibrahim Boubacar Kéïta, au Palais de la Culture Amadou Ba, a constaté l’AMAP.

Le représentant de la CMA, Mohamed Mahamoud a déclaré que son organisation n’est pas une structure fantôme avant d’ajouter que les uns et les autres ne doivent pas avoir peur d’elle, car « nous ne sommes pas venus pour faire de la lamentation ».

Le président de la République avait pour sa part, exprimé son souhait,  à l’ouverture officielle des assises de la Conférence d’Entente, de voir les absents rejoindre le processus qui est censé aboutir à des recommandations en vue d’une Charte entre Maliens.

« La Conférence d’Entente nationale est un train » qui ne fait que démarrer, a notamment déclaré le président Keïta en précisant qu’il serait loisible à tous les acteurs de le prendre en marche.

Selon le président Keïta, le plus important est que l’on puisse aboutir au terme des assises à une paix durable et à une véritable réconciliation entre tous les fils du pays.

AKC/KM (AMAP)
Bamako, pills 28 mars (AMAP) La Coordination des Mouvements de l’Azawad a participé ce mardi aux travaux de restitution de la Conférence d’entente nationale, shop ouverts lundi sous la présidence du président de la République, approved Ibrahim Boubacar Kéïta, au Palais de la Culture Amadou Ba, a constaté l’AMAP.

Le représentant de la CMA, Mohamed Mahamoud a déclaré que son organisation n’est pas une structure fantôme avant d’ajouter que les uns et les autres ne doivent pas avoir peur d’elle, car « nous ne sommes pas venus pour faire de la lamentation ».

Le président de la République avait pour sa part, exprimé son souhait,  à l’ouverture officielle des assises de la Conférence d’Entente, de voir les absents rejoindre le processus qui est censé aboutir à des recommandations en vue d’une Charte entre Maliens.

« La Conférence d’Entente nationale est un train » qui ne fait que démarrer, a notamment déclaré le président Keïta en précisant qu’il serait loisible à tous les acteurs de le prendre en marche.

Selon le président Keïta, le plus important est que l’on puisse aboutir au terme des assises à une paix durable et à une véritable réconciliation entre tous les fils du pays.

AKC/KM (AMAP)
Bamako, this web 28 mars (AMAP) La Coordination des Mouvements de l’Azawad a participé ce mardi aux travaux de restitution de la Conférence d’entente nationale, visit web ouverts lundi sous la présidence du président de la République, ask Ibrahim Boubacar Kéïta, au Palais de la Culture Amadou Ba, a constaté l’AMAP.

Le représentant de la CMA, Mohamed Mahamoud a déclaré que son organisation n’est pas une structure fantôme avant d’ajouter que les uns et les autres ne doivent pas avoir peur d’elle, car « nous ne sommes pas venus pour faire de la lamentation ».

Le président de la République avait pour sa part, exprimé son souhait,  à l’ouverture officielle des assises de la Conférence d’Entente, de voir les absents rejoindre le processus qui est censé aboutir à des recommandations en vue d’une Charte entre Maliens.

« La Conférence d’Entente nationale est un train » qui ne fait que démarrer, a notamment déclaré le président Keïta en précisant qu’il serait loisible à tous les acteurs de le prendre en marche.

Selon le président Keïta, le plus important est que l’on puisse aboutir au terme des assises à une paix durable et à une véritable réconciliation entre tous les fils du pays.

AKC/KM (AMAP)
Bamako, adiposity 28 mars (AMAP) La Coordination des Mouvements de l’Azawad a participé ce mardi aux travaux de restitution de la Conférence d’entente nationale, ouverts lundi sous la présidence du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, au Palais de la Culture Amadou Ba, a constaté l’AMAP.

Le représentant de la CMA, Mohamed Mahamoud a déclaré que son organisation n’est pas une structure fantôme avant d’ajouter que les uns et les autres ne doivent pas avoir peur d’elle, car « nous ne sommes pas venus pour faire de la lamentation » a t-il dit.

Le président de la République avait pour sa part, exprimé son souhait,  à l’ouverture officielle des assises de la Conférence d’Entente, de voir les absents rejoindre le processus qui est censé aboutir à des recommandations en vue d’une Charte entre Maliens.

« La Conférence d’Entente nationale est un train » qui ne fait que démarrer, a notamment déclaré le président Keïta en précisant qu’il serait loisible à tous les acteurs de le prendre en marche.

Selon le président Keïta, le plus important est que l’on puisse aboutir au terme des assises à une paix durable et à une véritable réconciliation entre tous les fils du pays.

AKC/KM (AMAP)

A la suite de la Cérémonie d’ouverture de la Conférence d’Entente nationale ce jour lundi 27 mars 2017, order une séance de travail a eu lieu entre la Médiation internationale, more about les Mouvements signataires de l’Accord et le Haut Représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.
A l’issue des échanges, page le Haut Représentant porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) s’engage à prendre part aux travaux de ladite Conférence dès le mardi 28 mars 2017, après le discours prononcé par le président de la République, Chef de l’Etat, dans lequel toutes les parties ont noté la prise en charge de leurs préoccupations.
Le Haut Représentant du président de la République saisit l’occasion pour remercier tous les acteurs qui se sont impliqués pour parvenir à ce résultat.
Bamako le 27 mars 2017
Le Haut Représentant
Mahamadou DIAGOURAGA
Officier de l’Ordre National

Laisser un commentaire