Communiqué du Conseil des ministres du jeudi 30 mars 2017

Bamako, capsule 30 mars (AMAP) Modérateur au 4ème jour de la Conférence d’Entente national (CEN), this web l’ancien Premier ministre Moussa Mara a révélé au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah où se poursuivent les travaux en panel que la Commission d’organisation a pris l’initiative de rencontrer ce jeudi l’opposition politique en vue d’une révision de sa position par rapport à sa participation à la CEN, a appris l’AMAP.

L’ancien Premier ministre a  aussi estimé que « rien de durable ne peut se faire dans notre pays sans unité entre les enfants du pays dans toutes nos diversités » avant d’ajouter que « la CEN est utile et sera encore plus utile si elle aboutit à des résolutions pertinentes  sur la réconciliation des victimes et de leurs bourreaux, sur la réparation des préjudices subis pour que s’instaurent la paix, la justice, conditions de maintien de la cohésion sociale, l’entente sur toute l’étendue du territoire national ».

La Conférence d’Entente nationale est une initiative hautement positive et stratégique d’autant plus que c’est la première fois que les maliens se retrouvent dans un cadre comme celui – ci pour parler de l’avenir du pays, a laissé entendre l’ancien chef du Gouvernement et chef d’un parti politique de la majorité.

AKC/MS (AMAP)

Bamako, erectile 30 mars (AMAP) Modérateur au 4ème jour de la Conférence d’Entente national (CEN), more about l’ancien Premier ministre Moussa Mara a révélé au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah où se poursuivent les travaux en panel que la Commission d’organisation a pris l’initiative de rencontrer ce jeudi l’opposition politique en vue d’une révision de sa position par rapport à sa participation à la CEN, a appris l’AMAP.

L’ancien Premier ministre a  aussi estimé que « rien de durable ne peut se faire dans notre pays sans unité entre les enfants du pays dans toutes nos diversités » avant d’ajouter que « la CEN est utile et sera encore plus utile si elle aboutit à des résolutions pertinentes  sur la réconciliation des victimes et de leurs bourreaux, sur la réparation des préjudices subis pour que s’instaurent la paix, la justice, conditions de maintien de la cohésion sociale, l’entente sur toute l’étendue du territoire national ».

La Conférence d’Entente nationale est une initiative hautement positive et stratégique d’autant plus que c’est la première fois que les maliens se retrouvent dans un cadre comme celui – ci pour parler de l’avenir du pays, a laissé entendre l’ancien chef du Gouvernement et chef d’un parti politique de la majorité.

AKC/MS (AMAP)
Bamako, viagra 30 mars (AMAP) La championne du Mali en titre, adiposity Kénéfing Traoré de l’Association sportive Aminata Keïta (ASAK), s’est imposée dans le lancement du poids dames, mercredi, à l’ouverture de la 25 ème édition du traditionnel meeting de San qui regroupe plus de 500 athlètes.

A ce meeting appelé aussi Memorial Bakary Touré « Samson », Kénéfing a réalisé un jet de 11,56 m devançant Kabani et Nakani Coulibaly de l’USFAS dans le lancement du poids dames avec un jet de 11,56 m,  à l’ouverture de la 25è édition du traditionnel meeting de San ou  Mémorial Bakary Touré «Samson», a  appr

Dans l’épreuve de lancer du disque hommes, Djibril Doucouré de l’USFAS réalisera le meilleur jet devant les Réalistes, Bouya Keïta et Almoustapha Touré, avec une performance de 41,11 m.

En triple saut dames,  Maïmouna Bagayoko du Djoliba, s’est classée première devant  Alima Doucouré de l’USFAS et Fanta Diawara de l’AS Police.

Dans les épreuves des 100 m hommes,  Fodé Sissoko du Centre d’athlétisme  Moustaph Diallo de Sévaré (CDAM), avec un chrono de 10’’6 a franchi en premier la ligne d’arrivée devant Mamadou Démé de l’Association pour l’excellence de l’athlétisme (AEA) et Faraba Doumbia de l’AS Police tandis que chez les dames, Madeleine Théra du COL dictera sa loi à Yah S. Koïta du Stade et Caroline Dakouo du Centre Cheick Kouyaté (CCK).

Plus de 500 athlètes prennent part à cette 25è édition du meeting traditionnel de San. Ils viennent de  l’Association pour l’excellence de l’athlétisme (AEA), l’Attar club de Kidal, le Biton, le Centre Cheick Kouyaté (CCK), le Débo club de Mopti, le Djoliba, El Farouk, le Réal, Nianan de Koulikoro, l’AS Police, Association sportive Aminata Keïta (ASAK), le Sigui de Kayes, Sonni de Gao, le Stade malien,

Ils viennent également du Tata de Sikasso, de l’USFAS, de l’Union sportive de San, du Centre omnisports de Lafaibougou, du Centre pour le développement de l’athlétisme au Mali (CDAM), du Centre d’athlétisme de Badjankara (CAB), du Réveil athlétique de Kati (RAK), du Centre d’athlétisme  Moustaph Diallo de Sévaré (CAMD), du Centre d’athlétisme de la jeunesse de San (CAJS) et de l’Abeille club de Dioïla (ACD).

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le préfet du cercle de San, Drissa Sanogo, en présence de la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Sangaré Aminata Keïta, du Maire de San, Sina Oumar Traoré et des membres de  la famille de feu Bakary Touré «Samson».

Le meeting de San a été baptisé en 2015, Mémorial Bakary Touré «Samson», l’initiateur de la compétition et président de la Fédération malienne d’athlétisme de 1975 à 1984.

DB/KM (AMAP)
Bamako, drug 30 mars (AMAP) La championne du Mali en titre, treat Kénéfing Traoré de l’Association sportive Aminata Keïta (ASAK), s’est imposée dans le lancement du poids dames, mercredi, à l’ouverture de la 25 ème édition du traditionnel meeting de San qui regroupe plus de 500 athlètes.

A ce meeting appelé aussi Memorial Bakary Touré « Samson », Kénéfing a réalisé un jet de 11,56 m devançant Kabani et Nakani Coulibaly de l’USFAS.

Dans l’épreuve de lancer du disque hommes, Djibril Doucouré de l’USFAS réalisera le meilleur jet devant les Réalistes, Bouya Keïta et Almoustapha Touré, avec une performance de 41,11 m.

En triple saut dames,  Maïmouna Bagayoko du Djoliba, s’est classée première devant  Alima Doucouré de l’USFAS et Fanta Diawara de l’AS Police.

Dans les épreuves des 100 m hommes,  Fodé Sissoko du Centre d’athlétisme  Moustaph Diallo de Sévaré (CDAM), avec un chrono de 10’’6 a franchi en premier la ligne d’arrivée devant Mamadou Démé de l’Association pour l’excellence de l’athlétisme (AEA) et Faraba Doumbia de l’AS Police tandis que chez les dames, Madeleine Théra du COL dictera sa loi à Yah S. Koïta du Stade et Caroline Dakouo du Centre Cheick Kouyaté (CCK).

Plus de 500 athlètes prennent part à cette 25è édition du meeting traditionnel de San. Ils viennent de  l’Association pour l’excellence de l’athlétisme (AEA), l’Attar club de Kidal, le Biton, le Centre Cheick Kouyaté (CCK), le Débo club de Mopti, le Djoliba, El Farouk, le Réal, Nianan de Koulikoro, l’AS Police, Association sportive Aminata Keïta (ASAK), le Sigui de Kayes, Sonni de Gao, le Stade malien,

Ils viennent également du Tata de Sikasso, de l’USFAS, de l’Union sportive de San, du Centre omnisports de Lafaibougou, du Centre pour le développement de l’athlétisme au Mali (CDAM), du Centre d’athlétisme de Badjankara (CAB), du Réveil athlétique de Kati (RAK), du Centre d’athlétisme  Moustaph Diallo de Sévaré (CAMD), du Centre d’athlétisme de la jeunesse de San (CAJS) et de l’Abeille club de Dioïla (ACD).

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le préfet du cercle de San, Drissa Sanogo, en présence de la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Sangaré Aminata Keïta, du Maire de San, Sina Oumar Traoré et des membres de  la famille de feu Bakary Touré «Samson».

Le meeting de San a été baptisé en 2015, Mémorial Bakary Touré «Samson», l’initiateur de la compétition et président de la Fédération malienne d’athlétisme de 1975 à 1984.

DB/KM (AMAP)
Bamako, this 30 mars (AMAP) La championne du Mali en titre, more about Kénéfing Traoré de l’Association sportive Aminata Keïta (ASAK), s’est imposée dans le lancement du poids dames, mercredi, à l’ouverture de la 25 ème édition du traditionnel meeting de San qui regroupe plus de 500 athlètes.

A ce meeting appelé aussi Memorial Bakary Touré « Samson », Kénéfing a réalisé un jet de 11,56 m devançant Kabani et Nakani Coulibaly de l’USFAS.

Dans l’épreuve de lancer du disque hommes, Djibril Doucouré de l’USFAS réalisera le meilleur jet devant les Réalistes, Bouya Keïta et Almoustapha Touré, avec une performance de 41,11 m.

En triple saut dames,  Maïmouna Bagayoko du Djoliba, s’est classée première devant  Alima Doucouré de l’USFAS et Fanta Diawara de l’AS Police.

Dans les épreuves des 100 m hommes,  Fodé Sissoko du Centre d’athlétisme  Moustaph Diallo de Sévaré (CDAM), avec un chrono de 10’’6 a franchi en premier la ligne d’arrivée devant Mamadou Démé de l’Association pour l’excellence de l’athlétisme (AEA) et Faraba Doumbia de l’AS Police tandis que chez les dames, Madeleine Théra du COL dictera sa loi à Yah S. Koïta du Stade et Caroline Dakouo du Centre Cheick Kouyaté (CCK).

Plus de 500 athlètes prennent part à cette 25è édition du meeting traditionnel de San. Ils viennent de  l’Association pour l’excellence de l’athlétisme (AEA), l’Attar club de Kidal, le Biton, le Centre Cheick Kouyaté (CCK), le Débo club de Mopti, le Djoliba, El Farouk, le Réal, Nianan de Koulikoro, l’AS Police, Association sportive Aminata Keïta (ASAK), le Sigui de Kayes, Sonni de Gao, le Stade malien,

Ils viennent également du Tata de Sikasso, de l’USFAS, de l’Union sportive de San, du Centre omnisports de Lafaibougou, du Centre pour le développement de l’athlétisme au Mali (CDAM), du Centre d’athlétisme de Badjankara (CAB), du Réveil athlétique de Kati (RAK), du Centre d’athlétisme  Moustaph Diallo de Sévaré (CAMD), du Centre d’athlétisme de la jeunesse de San (CAJS) et de l’Abeille club de Dioïla (ACD).

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le préfet du cercle de San, Drissa Sanogo, en présence de la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Sangaré Aminata Keïta, du Maire de San, Sina Oumar Traoré et des membres de  la famille de feu Bakary Touré «Samson».

Le meeting de San a été baptisé en 2015, Mémorial Bakary Touré «Samson», l’initiateur de la compétition et président de la Fédération malienne d’athlétisme de 1975 à 1984.

DB/KM (AMAP)

Bamako, this 30 mars (AMAP) Modérateur au 4ème jour de la Conférence d’Entente nationale (CEN), for sale l’ancien Premier ministre Moussa Mara a révélé au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah où se poursuivent les travaux en panel que la Commission d’organisation a pris l’initiative de rencontrer ce jeudi l’opposition politique en vue d’une révision de sa position par rapport à sa participation à la CEN.

L’ancien Premier ministre a  aussi estimé que « rien de durable ne peut se faire dans notre pays sans unité entre les enfants du pays dans toutes nos diversités » avant d’ajouter que « la CEN est utile et sera encore plus utile si elle aboutit à des résolutions pertinentes  sur la réconciliation des victimes et de leurs bourreaux, sur la réparation des préjudices subis pour que s’instaurent la paix, la justice, conditions de maintien de la cohésion sociale, l’entente sur toute l’étendue du territoire national ».

La Conférence d’Entente nationale est une initiative hautement positive et stratégique d’autant plus que c’est la première fois que les Maliens se retrouvent dans un cadre comme celui-ci pour parler de l’avenir du pays, a laissé entendre l’ancien chef du ouvernement et chef d’un parti politique de la majorité.

AKC/MS (AMAP)

Bamako, pilule 30 mars (AMAP) Modérateur au 4ème jour de la Conférence d’Entente nationale (CEN), cheapest l’ancien Premier ministre Moussa Mara a révélé au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah où se poursuivent les travaux en panel que la Commission d’organisation a pris l’initiative de rencontrer ce jeudi l’opposition politique en vue d’une révision de sa position par rapport à sa participation à la CEN.

L’ancien Premier ministre a  aussi estimé que « rien de durable ne peut se faire dans notre pays sans unité entre les enfants du pays dans toutes nos diversités » avant d’ajouter que « la CEN est utile et sera encore plus utile si elle aboutit à des résolutions pertinentes  sur la réconciliation des victimes et de leurs bourreaux, sur la réparation des préjudices subis pour que s’instaurent la paix, la justice, conditions de maintien de la cohésion sociale, l’entente sur toute l’étendue du territoire national ».

La Conférence d’Entente nationale est une initiative hautement positive et stratégique d’autant plus que c’est la première fois que les Maliens se retrouvent dans un cadre comme celui-ci pour parler de l’avenir du pays, a laissé entendre l’ancien chef du gouvernement et chef d’un parti politique de la majorité.

AKC/MS (AMAP)
Douentza, see 30 mars (AMAP) Une mission du centre d’animation pédagogique (CAP) du cercle de Douentza a été la cible, mercredi, d’une attaque d’hommes armés non identifiés, près  du village de Gnimignama, situé à 35 km de Douentza, dans la commune rurale de Dangol Bore, a rapporté jeudi le correspondant de presse de l’AMAP.

Il était environ 17 heures quand des hommes armés non identifiés ont tenté de stopper le véhicule de  la mission du CAP, conduite par son directeur, en provenance de Mopti, dans les environs du village de Gnimignama, sur la RN 16.

Suite au refus du chauffeur d’obtempérer, les hommes armés ont tiré sur le véhicule de la mission blessant deux conseillers et le chauffeur sans pouvoir enlever la voiture.

Les blessés, dont la vie n’est pas en danger, ont été admis à l’hôpital régional de Mopti pour des soins appropriés.

La zone de Douentza est devenue un pôle de recrudescence de la violence avec fréquemment des enlèvements et des morts d’hommes. La dernière attaque au cours de la quelle deux gendarmes ont été tués  et un porté disparu remonte seulement dans la nuit de mardi au mercredi à Boulkessi.

AWD/KM (AMAP)
Douentza, more about 30 mars (AMAP) Une mission du centre d’animation pédagogique (CAP) du cercle de Douentza a été la cible, visit this mercredi, d’une attaque d’hommes armés non identifiés, près  du village de Gnimignama, situé à 35 km de Douentza, dans la commune rurale de Dangol Bore, a rapporté jeudi le correspondant de presse de l’AMAP.

Il était environ 17 heures quand des hommes armés non identifiés ont tenté de stopper le véhicule de  la mission du CAP, conduite par son directeur, en provenance de Mopti, dans les environs du village de Gnimignama, sur la RN 16.

Suite au refus du chauffeur d’obtempérer, les hommes armés ont tiré sur le véhicule de la mission blessant deux conseillers et le chauffeur sans pouvoir enlever la voiture.

Les blessés, dont la vie n’est pas en danger, ont été admis à l’hôpital régional de Mopti pour des soins appropriés.

La zone de Douentza est devenue un pôle de recrudescence de la violence avec fréquemment des enlèvements et des morts d’hommes. La dernière attaque au cours de la quelle deux gendarmes ont été tués  et un porté disparu remonte seulement dans la nuit de mardi au mercredi à Boulkessi.

AWD/KM (AMAP)
Douentza, store 30 mars (AMAP) Une mission du centre d’animation pédagogique (CAP) du cercle de Douentza a été la cible, mercredi, d’une attaque d’hommes armés non identifiés, près  du village de Gnimignama, situé à 35 km de Douentza, dans la commune rurale de Dangol Bore, a rapporté jeudi le correspondant de presse de l’AMAP.

Il était environ 17 heures quand des hommes armés non identifiés ont tenté de stopper le véhicule de  la mission du CAP, conduite par son directeur, en provenance de Mopti, dans les environs du village de Gnimignama, sur la RN 16.

Suite au refus du chauffeur d’obtempérer, les hommes armés ont tiré sur le véhicule de la mission blessant deux conseillers et le chauffeur sans pouvoir enlever la voiture.

Les blessés, dont la vie n’est pas en danger, ont été admis à l’hôpital régional de Mopti pour des soins appropriés.

La zone de Douentza est devenue un pôle de recrudescence de la violence avec fréquemment des enlèvements et des morts d’hommes. La dernière attaque au cours de la quelle deux gendarmes ont été tués  et un porté disparu remonte seulement dans la nuit de mardi au mercredi à Boulkessi.

AWD/KM (AMAP)
Bamako, advice 30 mars (AMAP) Une délégation de la Compagnie d’ingénierie d’électricité et du gaz, une des filiales de la grande société algérienne de gestion du secteur de l’énergie (SONELGAZ) en séjour à Bamako tente de dégager avec les responsables et techniciens de la société Energie du Mali (EDM-SA) les éléments constitutifs d’une feuille de route pour le partenariat naissant entre les deux structures  qui opèrent dans un secteur jugé hautement stratégique pour l’Algérie et pour le Mali, a constaté l’AMAP.

Les échanges entre Algériens et Maliens qui se déroulent dans le cadre d’un atelier de haut niveau depuis mercredi constituent  la phase malienne des travaux de conception d’un plan de travail entre les experts des deux pays, la première phase s’étant déroulée en février dernier lors du séjour à Alger du ministre en charge de l’énergie Malick Alhousseini qui a abouti à la signature d’un contrat de réalisation de deux centrales  électriques de 20MW chacune dont l’une  à Bamako et l’autre à Kati par la partie algérienne, indique une source à EDM-SA.

Cette première rencontre dans la capitale algérienne avait déjà travaillé sur le plan du futur chantier de construction  des lignes de basse et haute tensions pour le transport et la distribution de l’électricité produite par les deux centrales en projet  dont les réseaux  seront interconnectés au dispositif déjà en exploitation par EDM-SA.

Les travaux de l’atelier qui s’achèvent ce jeudi sous la houlette du président directeur général de la Compagnie d’ingénierie d’électricité et du gaz, Aka Mohamed et son collègue de EDM-SA, Dramane Coulibay, auront permis aux deux parties  d’explorer tous les aspects et potentialités de leur coopération pour se doter d’un document de base concret  de travail dans un esprit « gagnant-gagnant ».

MS (AMAP)
Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, medicine le jeudi 30 mars 2017 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

– adopté des projets de texte ;

– procédé à des nominations ;

– et entendu une communication.

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES :

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA REFORME DE L’ETAT :

Sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, le Conseil des Ministres a adopté des projets de texte déclarant l’état d’urgence sur le territoire national.

L’état d’urgence, déclaré sur le territoire national par le décret du 20 juillet 2016, a été prorogé de six (06) moispar la loi du 30 juillet 2016.

Cette prorogation a permis aux autorités compétentes de renforcer davantage les dispositifs de prévention et de lutte contre le terrorisme et d’accroitre les capacités opérationnelles et les actions de contrôle des forces armées et de sécurité sur le territoire national.

Elle a également permis d’assurer la mise en œuvre diligente des procédures juridictionnelles liées aux actes et aux menaces terroristes.

En dépit des efforts fournis et des mesures arrêtées, l’évaluation de la situation sécuritaire révèle la persistance de la menace terroriste au Mali et dans la sous-région ainsi que des risques d’atteinte à la sécurité des personnes et de leurs biens.

L’état d’urgence, ayant expiré le 29 mars 2017, il est apparu nécessaire de le déclarer à nouveau pour une durée de 10 jours à compter du vendredi 31 mars 2017 à minuit sur toute l’étendue du territoire national.

Sa prorogation interviendra si l’évaluation de la situation sécuritaire le justifie.

La déclaration de l’état d’urgence permettra aux autorités compétentes de poursuivre les efforts de prévention et de lutte contre les menaces terroristes et toutes les formes d’atteinte à la sécurité des personnes et de leurs biens.

AU TITRE DU MINISTERE DES MINES :

Sur le rapport du ministre des Mines, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation du contrat type de partage de production pour la recherche, l’exploitation et le transport des hydrocarbures.

Le présent projet de décret est adopté en application des dispositions de la loi du 16 juillet 2015 portant organisation de la recherche, de l’exploitation et du transport des hydrocarbures.

Il définit le type de contrat, les obligations de la société pétrolière contractante, notamment, en matière de recherche, de développement des opérations et d’exploitation du gisement à l’intérieur d’une zone déterminée.

Il définit également les modalités de partage, entre l’Etat et la société pétrolière contractante, de la production issue du gisement découvert.
Il détermine aussi les conditions relatives à la délivrance d’une ou plusieurs autorisations de transport et à la conclusion d’une ou plusieurs conventions de transport entre la société de transport et l’Etat.

Le projet de contrat type prévoit les modalités de règlement des différends nés de la mise en œuvre du contrat de partage de production pour la recherche, l’exploitation et le transport des hydrocarbures.

Le projet de décret adopté conditionne l’octroi aux sociétés pétrolières des autorisations d’exploitation à l’élaboration et à la mise en œuvre de plans de développement communautaire.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES :

Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif à la réalisation des travaux de réhabilitation de 1 745 hectares dépendant du partiteur M2 dans le casier de Molodo, Zone Office du Niger.

Le marché relatif à la réalisation des travaux de réhabilitation de 1 745 hectares dépendant du partiteur M2 dans le casier de Molodo, Zone Office du Niger est conclu entre le Gouvernement de la République du Mali et le Groupement d’Entreprise EGK/EAD pour un montant de 4 milliards 363 millions 485 mille 520 francs CFA hors taxes et un délai d’exécution de 16 mois.

Les travaux consistent à la construction d’infrastructures d’irrigation, de drainage et de développement socio-économique, en particulier la réalisation de travaux de terrassement et d’ouvrages de génie civil.

La réalisation de ces travaux contribuera à la sécurité alimentaire à travers l’augmentation de la production et de la productivité des terres aménagées.

Elle permettra surtout à l’Office du Niger de poursuivre son programme de réhabilitation des terres dans le delta central du fleuve Niger.

Le financement du marché est assuré par les Affaires mondiales Canada dans le cadre de la coopération bilatérale.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE :

Sur le rapport du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation de la politique
nationale de la science, de la technologie et de l’innovation et le plan d’actions
2017-2025.

La politique nationale de la science, de la technologie et de l’innovation a été examinée par le Conseil des Ministres en sa séance du 3 février 2017.
La mise en œuvre des actions préconisées par cette politique contribuera, notamment, à la croissance de l’économie nationale, à l’amélioration de la qualité de vie et au bien-être des populations.

Le projet de décret adopté ouvre la voie à la mise en œuvre des actions de la politique nationale de la science, de la technologie et de l’innovation.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA PROMOTION DE LA FEMME, DE L’ENFANT
ET DE LA FAMILLE :

Sur le rapport du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation du « Programme d’Appui à l’Autonomisation des Femmes dans la Chaine de Valeur Karité au Mali ».

Le Programme d’Appui à l’Autonomisation des Femmes dans la Chaine de Valeur Karité au Mali » a été examiné par le Conseil des Ministres en sa séance du 19 octobre 2016.

La mise en œuvre des actions préconisées par ce programme contribuera, notamment, à l’amélioration des conditions économiques et sociales des femmes rurales des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti à l’horizon 2021.

L’adoption du projet de décret consacre l’approbation définitive du Programme d’Appui à l’Autonomisation des Femmes dans la Chaine de Valeur Karité au Mali.

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES

Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes :

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES :

– Inspecteur à l’Inspection des Finances :
Monsieur Moussa KONE, Inspecteur du Trésor.

AU TITRE DU MINISTERE DES MALIENS DE L’EXTERIEUR :

– Conseiller technique :
Madame Fatoumata dite Fatim DIAKITE, Administrateur civil.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE :

– Recteur de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako :
Monsieur Moussa DJIRE, Professeur.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS ECRITES :

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DE LA COMMUNICATION :

Sur le rapport du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication écrite relative à la politique nationale de communication pour le développement et le plan d’actions 2016-2020.

La Politique nationale de communication pour le développement constitue un enjeu majeur de la démocratie, de la gouvernance et du développement durable.

Elle vise à promouvoir l’écoute, le dialogue et la concertation entre les acteurs du développement.

Elle vise aussi à promouvoir le débat démocratique et à renforcer la participation des populations à l’analyse des questions de développement, à la prise de décisions, à la mobilisation des ressources et à la gestion des actions de développement.

La Politique nationale de communication pour le développement prévoit également la mise en place d’un mécanisme de coordination entre les différents intervenants en matière de communication et d’un système de suivi-évaluation de sa mise en œuvre.

Elle constitue un cadre de référence où les institutions, les communautés et les familles établissent un dialogue en vue d’accroître l’impact des politiques et programmes sectoriels de développement.

La Politique nationale de communication pour le développement est articulée autour des axes stratégiques ci-après : le renforcement de l’ancrage institutionnel et des mécanismes de coordination, la recherche, la formation des acteurs, la mise en œuvre d’interventions inclusives et participatives, la production et la diffusion et le suivi-évaluation.

Elle est assortie d’un plan d’actions 2016-2020 dont le financement sera assuré par l’Etat et les partenaires techniques et financiers.

Bamako, le 30 mars 2017

Le Secrétaire général du Gouvernement,

Madame SANOGO Aminata MALLE
Chevalier de l’Ordre national

Laisser un commentaire