Communiqué de la Médiation Internationale

Hier, le 5 mars, les FAMas ont été attaqués par des groupes armés dans la région de Tombouctou.

Ces actions inacceptables interviennent à un moment crucial du processus de paix et de réconciliation nationale au Mali.

La Médiation internationale en appelle au sens des responsabilités des parties concernées et les invite à respecter le cessez-le-feu en vigueur et à s’abstenir de toute action ou initiative qui accentuerait les tensions sur le terrain et retarderait davantage la mise en place des autorités intérimaires dans les régions de Tombouctou et Taoudénit.

La Médiation internationale rappelle l’engagement et la responsabilité des Parties signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger et, à ce titre, les encourage à continuer de privilégier le dialogue et le consensus dans sa mise en œuvre.

Laisser un commentaire