Assurer la sécurité le long des frontières par des stratégies d’anticipation sur les menaces

salif-traore-2Bamako,03 octobre (AMAP) La réunion de haut niveau  qui a regroupé les responsables des services centraux, en charge de la protection civile, la gestion des migrations et des frontières  au Mali et en Mauritanie dont les travaux  viennent de se boucler à Bamako a permis d’approfondir la coopération bilatérale en matière de gestion des frontières entre les deux pays pour parvenir à une coordination renforcée de maintien de la sécurité le long des frontières communes, a-t-on appris  auprès du ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

Cette rencontre est consécutive à  deux précédentes  réunions, organisées les mois de mai et de septembre 2016, notamment à Abidjan et Nouackchott  sur la gestion humanitaire des frontières, précise-t-on de même source.

La réunion de Bamako a été l’occasion pour les participants d’examiner les recommandations issues de ces précédentes rencontres, d’étudier les programmes conjoints  de formation pour les premiers secours et d’échanger leurs expériences en matière de gestion des crises.

Ces différentes rencontres s’inscrivent dans le cadre d’un projet  visant à « améliorer la capacité collective de gestion des frontières et à protéger les communautés, le long des frontières, entre le Mali et la Mauritanie » sur financement du Japon, en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), indique-t- on au ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

Pour le chef de la mission de l’OIM, Constantin Ciprian Nita, ces rencontres sont importantes d’autant plus qu’ « il est de l’intérêt de tous d’anticiper sur les menaces » qui peuvent se transformer en véritables fléaux pour les populations.

MS (AMAP)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire