Afrobasket 2017 : Maliens et Sénégalais livrent un match épique (79-71)

Sélingué, case 26 mars (AMAP) 6000 cas d’accidents routiers dont 569 mortels ont été enregistrés au Mali par l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER)  en 2016.

L’annonce a été faite vendredi par le Chef de service de l’ANASER, advice Ousmane Bah au cours d’un point de presse organisé en marge des activités de la 6ème édition du festival de Sélingué lancé le 23 mars dans la Commune de Baya, a constaté l’AMAP.

Ousmane Bah a précisé que les statistiques de l’ANASER,  contrairement à celles de la police ou de la protection civile, ne prennent pas en compte  les dégâts matériels occasionnés par les accidents .

Le chef de service de l’ANASER a indiqué que les causes principales des accidents restent  l’utilisation du téléphone portable, le non respect du code de la route et l’état défectueux des routes

Ousmane Bah a enfin fait savoir qu’un nouveau code est en cours d’élaboration pour palier les insuffisances au niveau des textes avant d’indiquer que l’Agence de normalisation du Mali (ANORMA), étudie également le stock de casques disponibles sur le marché en vue d’appliquer les textes sur le non respect des ports des casques et des ceintures de sécurité.

AS/KM (AMAP)
Sélingué, adiposity 26 mars (AMAP) L’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER) a indiqué avoir enregistré, en 2016 au Mali, quelque six mille cas d’accidents routiers, dont 569 mortels.

L’annonce a été faite vendredi par le Chef de service de l’ANASER, Ousmane Bah au cours d’un point de presse organisé en marge des activités de la 6ème édition du festival de Sélingué lancé le 23 mars dans la Commune de Baya.

Ousmane Bah a précisé que les statistiques de l’ANASER, contrairement à celles de la police ou de la protection civile, ne prennent pas en compte  les dégâts matériels occasionnés par les accidents .

Le chef de service de l’ANASER a ajouté que les causes principales des accidents restent l’utilisation du téléphone portable, le non respect du code de la route et l’état défectueux des routes

Ousmane Bah a aussi fait savoir qu’un nouveau code est en cours d’élaboration pour pallier les insuffisances au niveau des textes.

Il a conclu en affirmant que l’Agence de normalisation du Mali (ANORMA) étudie également le stock de casques disponibles sur le marché en vue d’appliquer les textes sur le non respect des ports des casques et des ceintures de sécurité.

AS/KM (AMAP)
Sélingué, visit this 26 mars (AMAP) L’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER) a indiqué avoir enregistré, ed en 2016 au Mali, quelque six mille cas d’accidents routiers, dont 569 mortels.

L’annonce a été faite vendredi par le Chef de service de l’ANASER, Ousmane Bah au cours d’un point de presse organisé en marge des activités de la 6ème édition du festival de Sélingué lancé le 23 mars dans la Commune de Baya.

Ousmane Bah a précisé que les statistiques de l’ANASER, contrairement à celles de la police ou de la protection civile, ne prennent pas en compte  les dégâts matériels occasionnés par les accidents .

Le chef de service de l’ANASER a ajouté que les causes principales des accidents restent l’utilisation du téléphone portable, le non respect du code de la route et l’état défectueux des routes

Ousmane Bah a aussi fait savoir qu’un nouveau code est en cours d’élaboration pour pallier les insuffisances au niveau des textes.

Il a conclu en affirmant que l’Agence de normalisation du Mali (ANORMA) étudie également le stock de casques disponibles sur le marché en vue de l’application des textes sur le non respect des ports des casques et des ceintures de sécurité.

AS/KM (AMAP)
Bamako, information pills 26 mars (AMAP) Les sélections nationales du Mali et du Sénégal se sont qualifiées pour la phase finale de l’Afrobasket hommes 2017 au terme d’un match épique comptant pour la dernière journée de la manche retour de la Zone 2.

Maliens et Sénégalais, qui s’affrontaient dimanche au Stadium Marius N’Diaye de Dakar en sachant qu’ils étaient déjà qualifiés, ont livré un match homérique qui ne s’est dénoué qu’à l’issue de prolongations (71-79), le temps réglementaire s’étant terminé sur un score de parité de 65-65.

L’enjeu était la première place dans le groupe C de qualification pour la phase finale prévue du 19 au 30 août 2017 à Brazzaville, en République du Congo.

A l’aller disputé le week-end dernier à Bamako, les Aigles maliens avaient laminé les Lions du Sénégal sur le score de 82-37, soit 45 points d’écart.

Au lendemain de cette cinglante défaite, le Sénégal a battu le rappel de nouveaux internationaux et procédé à une refonte de son banc de touche en rétrogradant son coach espagnol au rang de second de Dame Diouf, devenu par la même occasion entraîneur principal.

AT (AMAP)

Laisser un commentaire