La Chine fait don de 250 millions de matériels médicaux à l’hôpital du Mali

Bamako, pharmacy 24 février (AMAP) « Wulu » ou le chien  est  le seul titre malien  de film  long métrage notamment de Daouda Coulibaly, discount retenu en compétition pour la conquête du grand prix de l’Etalon d’or de Yennenga, pharm la plus haute distinction du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) dont la 25ème édition s’ouvre  ce samedi dans la capitale du Burkina Faso, a appris l’AMAP de source proche des organisateurs .

Cette grande messe du cinéma africain qui a vu plusieurs  cinéastes maliens  comme Souleymane Cissé, Cheick Oumar Sissoko, Adama Drabo se succéder sur la haute marche des distinctions décernées habituellement, place ses compétions de la présente édition sous le thème de la valorisation de « La formation dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel » avec  la Côte d’Ivoire comme invité d’honneur, a souligné le Burkinabé Ardiouma Soma,le Délégué général du FESPACO lors de la conférence de lancement de cette 25ème édition.

Le cinéma malien n’est pas représenté à Ouagadougou que par le réalisateur de « Wulu » car bien d’autres cinéastes, compatriotes de Daouda Coulibaly dont  Fatoumata K. Coulibaly, Mariam Fofana, Aoua  A. N’diaye ont leurs œuvres en compétition dans la série des documentaires et de films de court métrage  selon  l’ancien Directeur du  Centre national de la Cinématographie du Mali (CNCM) Moussa Ouane .

MS (AMAP)

 
Bamako, information pills 24 février (AMAP) « Wulu » ou le chien  est  le seul titre malien  de film  long métrage notamment de Daouda Coulibaly, pilule retenu en compétition pour la conquête du grand prix de l’Etalon d’or de Yennenga, viagra sale la plus haute distinction du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) dont la 25ème édition s’ouvre  ce samedi dans la capitale du Burkina Faso, a appris l’AMAP de source proche des organisateurs .

Cette grande messe du cinéma africain qui a vu plusieurs  cinéastes maliens  comme Souleymane Cissé, Cheick Oumar Sissoko, Adama Drabo se succéder sur la haute marche des distinctions décernées habituellement, place ses compétions de la présente édition sous le thème de la valorisation de « La formation dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel » avec  la Côte d’Ivoire comme invité d’honneur, a souligné le Burkinabé Ardiouma Soma,le Délégué général du FESPACO lors de la conférence de lancement de cette 25ème édition.

Le cinéma malien n’est pas représenté à Ouagadougou que par le réalisateur de « Wulu » car bien d’autres cinéastes, compatriotes de Daouda Coulibaly dont  Fatoumata K. Coulibaly, Mariam Fofana, Aoua  A. N’diaye ont leurs œuvres en compétition dans la série des documentaires et de films de court métrage  selon  l’ancien Directeur du  Centre national de la Cinématographie du Mali (CNCM) Moussa Ouane .

MS (AMAP)
Bamako, unhealthy 24 février (AMAP) « Wulu » ou le chien  est  le seul titre malien  de film  long métrage notamment de Daouda Coulibaly, click retenu en compétition pour la conquête du grand prix de l’Etalon d’or de Yennenga, shop la plus haute distinction du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) dont la 25ème édition s’ouvre  ce samedi dans la capitale du Burkina Faso, a appris l’AMAP de source proche des organisateurs .

Cette grande messe du cinéma africain qui a vu plusieurs  cinéastes maliens  comme Souleymane Cissé, Cheick Oumar Sissoko, Adama Drabo se succéder sur la haute marche des distinctions décernées habituellement, place ses compétions de la présente édition sous le thème de la valorisation de « La formation dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel » avec  la Côte d’Ivoire comme invité d’honneur, a souligné le Burkinabé Ardiouma Soma,le Délégué général du FESPACO lors de la conférence de lancement de cette 25ème édition.

Le cinéma malien n’est pas représenté à Ouagadougou que par le réalisateur de « Wulu » car bien d’autres cinéastes, compatriotes de Daouda Coulibaly dont  Fatoumata K. Coulibaly, Mariam Fofana, Aoua  A. N’diaye ont leurs œuvres en compétition dans la série des documentaires et de films de court métrage  selon  l’ancien Directeur du  Centre national de la Cinématographie du Mali (CNCM) Moussa Ouane .

MS (AMAP)
Bamako, store 24 février (AMAP) « Wulu » ou « Le chien »  de Daouda Coulibaly est le seul long métrage malien retenu en compétition pour la conquête du grand prix de l’Etalon d’or de Yennenga, la plus haute distinction du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) dont la 25ème édition s’ouvre ce samedi dans la capitale du Burkina Faso.

Cette grande messe du cinéma africain a déjà vu plusieurs cinéastes maliens se succéder sur la plus haute marche de son podium. Il s’agit précisément de Souleymane Cissé, Cheick Oumar Sissoko et de Adama Drabo.

Cette année, le rendez-vous culturel se déroule sous le thème de la valorisation de « La formation dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel » avec  la Côte d’Ivoire comme pays invité d’honneur, a indiqué le Burkinabé Ardiouma Soma, Délégué général du FESPACO.

Si le cinéma malien n’est représenté cette année dans la compétition long métrage que par le réalisateur de « Wulu », bien d’autres cinéastes maliens seront, par contre, en lice dans la série des documentaires et des films court métrage.

Selon Moussa Ouane, ancien directeur du Centre national de la Cinématographie du Mali (CNCM), les cinéastes maliens postulant dans la série documentaires et court métrage sont Fatoumata K. Coulibaly, Mariam Fofana et Aoua  A. N’diaye.

MS (AMAP)
Bamako, viagra 24 février (AMAP) « Wulu » ou « Le chien »  de Daouda Coulibaly est le seul long métrage malien retenu en compétition pour la conquête du grand prix de l’Etalon d’or de Yennenga, treatment la plus haute distinction du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) dont la 25ème édition s’ouvre ce samedi dans la capitale du Burkina Faso.

Cette grande messe du cinéma africain a déjà vu plusieurs cinéastes maliens se succéder sur la plus haute marche de son podium. Il s’agit précisément de Souleymane Cissé, sales Cheick Oumar Sissoko et de Adama Drabo.

Cette année, le rendez-vous culturel se déroule sous le thème de la valorisation de « La formation dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel » avec  la Côte d’Ivoire comme pays invité d’honneur, a indiqué le Burkinabé Ardiouma Soma, Délégué général du FESPACO.

Si le cinéma malien n’est représenté cette année dans la compétition long métrage que par le réalisateur de « Wulu », bien d’autres cinéastes maliens seront, par contre, en lice dans la série des documentaires et des films court métrage.

Selon Moussa Ouane, ancien directeur du Centre national de la Cinématographie du Mali (CNCM), les cinéastes maliens postulant dans la série documentaires et court métrage sont Fatoumata K. Coulibaly, Mariam Fofana et Aoua  A. N’diaye.

MS (AMAP)
Bamako, here 24 février (AMAP) Le gouvernement chinois et la Commission nationale de la Santé et du Planning familial de Chine ont remis ce vendredi à l’Hôpital du Mali des lots de matériels médicaux et de médicaments d’une valeur estimée à près de  250 millions de FCFA, dosage a constaté l’AMAP.

La remise de ce don, decease qui s’inscrit dans le cadre de la coopération médicale entre le Mali et la Chine, a été faite par l’ambassadeur de Chine à Bamako, Mme Lu  Huiying, en présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Marie Madeleine Togo.

Ce geste de générosité « constitue incontestablement une des  nombreuses marques  de la longue amitié entre les peuples chinois et malien et de la fructueuse coopération entre leurs deux gouvernements », a déclaré Mme Marie Madeleine Togo.

Le ministre a ajouté que le don permettra la prise en charge efficace  de diverses pathologies qui seront diagnostiquées dans les différents services de l’hôpital.

« La coopération siino-malienne dans le domaine de la santé constitue une partie très importante dans les relations d’amitié traditionnelle entre nos deux pays », a répondu l’ambassadeur de Chine.

AKC (AMAP) 

Laisser un commentaire